Copyright 2017 - Site by Misterdan

Ça - Partie 1 réalisé par Andrés Muschietti

Après le téléfilm horrifique "Il" est revenu réalisée par Tommy Lee Wallace en 1990 pour ABC, voici l'adaptation cinéma du roman d'horreur culte (It en Anglais) écrit par Stephen King, publié en 1986 et qui a remporté le prix British Fantasy 1987.

1984, Mike Hanlon prend son téléphone pour re-contacter ses anciens amis d'enfance : Bill le bègue, Stan le juif, l'asthmatique Eddie, Ben le gros, Richie le binoclard et la charmante Beverly. Tous ont grandi, tous ont réussi, mais ce coup de fil va les replonger vingt-sept ans en arrière, durant cet été 1958 où, pour la première fois, ils ont vu l'horreur et ses différents visages. Ce coup de fil va faire resurgir les blessures et les souvenirs d'une période qu'ils ont tous tenté d'effacer.

À la sortie de la salle de cinéma, j'étais choquée et indignée. Comment pouvait-on rater l'adaptation d'un roman d'une telle richesse ? Et puis, je me suis calmé : je souhaitais expliquer mon point de vue sereinement. La construction de l'histoire est différente de celle du livre. Dans le bouquin, l'action se passe à l'âge adulte des héros (début des années 1980) avec des flashs-backs au moment de leur enfance (milieu des années 1950). Dans le métrage en deux parties, les deux époques sont complètement séparées (1988/1989 pour ce premier film). Mais, cette situation n'est pas franchement gênante. De même que le non-respect de la recontre des enfants (ou de leur âge, leur caractéristiques personnelles ou leur première entrevue avec Ça). Cela m'a perturbée. Mais, ce n'est pas si grave quand on y pense. Il s'agit d'une adaptation après tout. On a donc le droit de changer certains éléments, à mon avis. Par ailleurs, certains scènes sont clairement et volontairement drôles : ce qui est rare dans le genre horrifique. Ce qui est plutôt un bon point.

.À noter que la majorité des critiques publiques comme professionnelles pensent beaucoup de bien de cette adaptation.

.Pour certains, c'est la meilleure depuis The Mist en 2007. Pour moi, Carrie : La Vengeance réalisé par Kimberly Peirce en 2013 est la plus convaincante depuis Shining en 1980.

En revanche, toute la profondeur de la saga littéraire manque cruellement à mon sens. Comme si, le scénariste n'avait pas saisi toute la subtilité du livre : pour moi, l'âme de l'histoire originelle a disparu. La spiritualité lattente est manquante, l'absence du père (ceux de Ben et d'Eddie) est plus qu'hasardeuse, la lutte contre la violence faite aux enfants (le père de Beverly, par exemple, est certes inquiétant mais sans plus, le clown n'est pratiquement plus symbole de pédophilie (Stephen King s'est inspiré du tueur en série John Wayne Gacy, qui endossait dans les années 1970 une panoplie de clown pour commettre des abus sexuels sur mineurs), etc.) est presque hors jeu tout comme la dénonciation des discriminations racistes et religieuses (les brimades envers Mike, un jeune noir, et Stanley, le juif). Bref, ce n'est pas gagné !

Quand à l'aspect horrifique, je faisais totalement confiance à Andrés Muschietti : son premier long-métrage terrifiant, Mama avec Jessica Chastain et Nikolaj Coster-Waldau (2013) d'après son court-métrage éponyme, était une réussite totale. Dans Ça, il donne l'impression d'avoir perdu son talent. Exception faite de la scène d'ouverture, le reste du film est vaguement effrayant. À peine plus qu'un téléfilm de l'après-midi !

Bref, cette affaire ne m'a pas plu !

Titre original : It - Genre : Epouvante - Nationalité : Américaine - Date de sortie : 20 septembre 2017 - Durée : 2h15 - Avec Bill Skarsgård, Jaeden Lieberher et Finn Wolfhard - Distributeur : Warner Bros. France.

f t g m