The X-Files, Les nouvelles affaires non classées de Walsh et Harris

Les monstres et autres extra-terrestres n’ont pas fini de faire parler d’eux et c’est toujours à Mulder et Scully d’enquêter et de régler la situation.

Chronologiquement, cette nouvelle série de comics se déroule après la dernière saison et avant celle diffusée en 2016. De quoi faire la jonction entre les événements, rattraper le temps perdu et surtout faire vivre d’autres aventures à Mulder et Scully.
Une série qui dérive vers le transmedia ? Pas vraiment. Il s’agit plus d’une aventure supplémentaire, d’une autre aventure qui n’est ici pas télévisuelle mais dessinée. Un bon scénario, malgré des dessins un peu pauvres qui manquent de contrastes et de profondeurs. Les couleurs numériques et le côté minimaliste de certains décors ajoutent à cet effet de simplicité et de pauvreté graphique.

En somme, nous sommes ici face à un comics sympathique, qui se laisse lire et qui sera parfait pour les amateurs de la série ou d’enquêtes surnaturelles. Encore faudra-t-il passer outre le dessin, mais après quelques pages on oublie vite les défauts pour se concentrer sur les points forts : un scénario haletant et un rythme narratif captivant.

Editeur : Glénat Comics – Scénariste : Joe Harris – Dessinateur : Michael Walsh – Date de publication : 25 mai 2016 – 144 pages – Prix : 10 € 

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

The StoryTeller Dragons

Space Battle Lunchtime – Tome 2 : La recette du désastre de Nathalie Ries

Slots de Dan Panosian

Oblivion Song – Tome 2 de Robert Kirkman, Lorenzo De Felici et Annalisa Leoni

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).