Fernand Léger. Paysages de banlieue 1945 – 1955. Au musée des Beaux-Arts de Caen

Fernand Léger hérite de l’impressionnisme un thème qui devient récurrent dans son œuvre à partir de la fin des années 1940 : la représentation des banlieues en cours d’industrialisation.

Rentré des États-Unis en 1946 et installé à partir de 1952 à Gif-sur-Yvette, Léger peint dans la dernière décennie de sa carrière la ceinture qui enserre Paris, là où s’implantent les grands établissements industriels qui transforment peu à peu les campagnes en communes-dortoirs prolétariennes. Il adopte alors un style bien éloigné du staccato qui caractérise ses tableaux fortement architecturés des années 1910 et 1920. Dans une composition aérée, le décor rassemble des éléments d »une nature désolée et d’autres rappelant la ville proche, réservoirs à gaz, voies de communication, poteaux télégraphiques, etc.

La banlieue peinte par Léger est celle que décrit Cendrars dans La Banlieue de Paris (publié en 1949), avec ses « sentes mal tracées » et ses « avenues à moitié construites » où les « fermes isolées » côtoient les « sifflements des locomotives. »

L’exposition, la première consacrée à Fernand Léger au musée des Beaux-Arts de Caen, rassemblera des peintures, des gouaches et des lithographies de la période 1945 à 1955, rarement montrées. Les rapprochements faits avec des photographies de Robert Doisneau et de Willy Ronis montrent bien que, pour le peintre comme pour le photographe, la question de l’individu dans la métropole moderne recoupe celle de la figure dans l’espace de la composition.

Au cœur du château de Guillaume le Conquérant 14 000 Caen – Du 16 mai au 30 août 2020 – Tarif plein : 3,50 € à 5,50 € – Tarif réduit : 2,50 € ou 3,50 € – Gratuit pour les moins de 26 ans et pour tous, le 1er week-end du mois – Le musée est ouvert du mardi au vendredi, de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h ; ainsi que les samedis, dimanches et jours fériés de 11 h à 18 h – Du 01 juillet au 31 août, le musée est ouvert tous les jours : en semaine de 9h30 à 12h30 – 13h30 à 18h30 et le week-end de 11h à 18h.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

La Meuse célèbre le centenaire du sculpteur Ipoustéguy

La Meuse célèbre le centenaire du sculpteur Ipoustéguy

Yang Ermin : La Réapparition de la Couleur au Musée d’art et d’histoire Louis Senlecq de L’iIsle-Adam

Yang Ermin : La Réapparition de la Couleur au Musée d’art et d’histoire Louis Senlecq de L’iIsle-Adam

Réenchanter la ville : une exposition Quai 36 à Versailles

Réenchanter la ville : une exposition Quai 36 à Versailles

L’exposition permanente Les Secrets de Moulinsard au Château de Cheverny

L’exposition permanente Les Secrets de Moulinsard au Château de Cheverny

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).