Les chroniques de Pulpillac – Tome 2 : La nuit des ponotes hématophages écrit par Jean-Luc Marcastel

Salut, moi c’est Aurélien. Je suis en sixième au collège de Pulpillac, une petite ville tranquille… Enfin, en apparence. J’adore raconter des histoires. J’écris et je dessine sur des carnets. Je les appelle : Les Chroniques de Pulpillac. Que tous les rats disparaissent des égouts de Pulpillac, ça dérangeait personne. Quand on a retrouvé des chats et chiens secs et raides comme des bouts de bois, c’était plus embêtant. Quelque chose rôde sous Pulpillac, quelque chose qui aime le sang et qui ne s’arrêtera pas là… On doit mener l’enquête..

Quel plaisir de retrouver Aurélien, l’écrivain en herbe qui signe des aventures qu’il appelle Les chroniques de Pulpillac, et sa bande de copains : Jean-Martial, le grand balèze martiniquais ; Atsuko, la fille un peu zarbi ; Aurore, la plus jolie fille du collège ; et enfin Samir, hyperactif et dyslexique. Ils ne s’étaient jamais fréquentés, mais tout a changé lors de la sortie scolaire organisée par le collège avec camping en forêt. Tous les cinq se sont trouvés embarqués dans une terrible aventure – Quand les poules avaient des dents – qui les a rapproché et depuis ce sont les meilleurs amis du monde.

Cette fois l’aventure est au coin de la rue, car c’est à Pulpillac même que le danger rôde. Les rats, puis les animaux domestiques, sont retrouvés vidés de leur sang. Une créature diabolique hante les égoûts de Pulpillac et il va falloir agir vite pour la trouver et s’en débarrasser.

Une fois de plus Jean-Luc Marcastel, sans concession pour l’écriture, toujours aussi efficace et travaillée, pointe du doigt les dérives de notre monde industriel, n’hésitant pas à mettre en cause des marques bien connues, à peine transformées qui, sous prétexte de profit, jouent avec la science.

J’ai vraiment beaucoup apprécié ce roman, qui, tout en faisant vivre de vraies aventures teintées de fantastique à ses jeunes héros, défend des valeurs écologiques et s’appuie sur de vraies données scientifiques.

Quant au livre lui-même, encore une fois il est superbe, avec sa couverture à rabat, découpée en forme de plante, laissant entrevoir les jeunes collégiens. Et toujours le petit supplément très apprécié, un dossier en fin d’ouvrage permet au jeune lecteur d’en apprendre un peu plus sur les plantes carnivores.

Editeur : Editions Lynks – Auteur : Jean-Luc Marcatel – Illustrateur : Jean-Matthias Xavier – Date de parution : 3 mai 2018 – 239 pages – 11,50 €

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

American Witches écrit par Katia Campagne

American Witches écrit par Katia Campagne

Les Dossiers Blackwood – Tome 1 : Les Avides écrit par Guillermo del Toro et Chuck Hogan

Les Dossiers Blackwood – Tome 1 : Les Avides écrit par Guillermo del Toro et Chuck Hogan

Le Royaume de Feanolis – Tome 2 : La croisée des chemins écrit par Lyly Ford

Le Royaume de Feanolis – Tome 2 : La croisée des chemins écrit par Lyly Ford

Mes chers fantômes écrit par Elodie Hesme

Mes chers fantômes écrit par Elodie Hesme

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).