La disparition d’Annie Thorne écrit par C.J. Tudor

La disparition d’Annie Thorne écrit par C.J. Tudor

« Si vous aimez mes livres, vous aimerez ceux de C.J. Tudor. »

Stephen King

Une nuit, Annie a disparu de son lit […] Tout le monde imaginait le pire. Finalement, au bout de quarante-huit heures, ma petite sœur est revenue. Mais elle ne pouvait pas – ou ne souhaitait pas – dire ce qui s’était passé. Quelque chose lui est arrivé. Je ne peux pas expliquer quoi. Je sais juste que, quand elle est rentrée à la maison, elle n’était plus la même […] parfois, j’avais peur d’elle. Et puis, il y a deux mois, j’ai reçu un e-mail : je sais ce qui est arrivé à votre sœur. Ça recommence…

Je ne connaissais pas l’auteure, donc ce fût une première assez déroutante. Je me plonge avec enthousiasme dans ce livre. Car le Daily Mail (journal Anglais) la décrit comme la Stephen King Britannique. Vous vous dites (pour les fans du Maitre) Banco !

Dès le départ une atmosphère lourde, Joe qui revient dans son village natal en tant qu’enseignant (rien de spécial sous le soleil) ; mais c’est dès qu’il emménage dans la maison où il s’est passé un double drame que forcément le mode commère s’enclenche ! De toute façon, un pet à la mairie c’est tout le reste du village qui sait que vous ne sentez pas bon ! Bref, ce n’est pas le sujet, enfin on se rapproche de ça pour une autre chose dans ce cas là.

Sauf que Joe n’est pas revenu par hasard dans son village, il a quelque chose de troublant en tête, Une forme de vengeance qui n’est pas piquée des hannetons. Ce retour a t-il à voir avec la découverte des corps (Scène du prologue) ? Ah bah ça, ce sera à vous de lire la suite.

Oui, je rejoins le Daily mail, CJ Tudor casse la baraque et mérite largement sa comparaison avec le maitre King ! Dès le prologue, tu te dis ça ne peux pas être plus pire ! Et bien si ! L’intensité monte crescendo, ainsi que votre rythme cardiaque. Chaque ligne, chaque minute passée votre nez plongé dans ce thriller, vous feront hérissé les poils de votre corps. Je pense, même j’en suis certaine, l’auteure n’a pas finie de faire parlée d’elle ! Le seul point négatif, c’est que les indices pour résoudre l’enquête arrivent vite, j’aime bien comme tout les bons détectives, résoudre à mon rythme une enquête qui déchire ! Une plume piquante qui sait vous tenir en haleine du prologue au mot fin de cette histoire digne d’un bon King ou Agatha Christie (sans Holmes).

J’en suis sortie sur le cul, ouais, carrément et je peux vous dire que je me suis empressée d’acheter L’homme Craie histoire de ne pas faire une descente d’adrénaline trop vite . Allez à plus !! Je suis occupée à lire !! Foncez !!

Éditeur : J’ai Lu – Date de parution : 03 juin 2020 – Prix : 8,40 € – 480 pages – Traduit de l’Anglais par Thibaud Eliroff.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

De si belles fiançailles écrit par Mary Higgins Clark et  Alafair Burke

De si belles fiançailles écrit par Mary Higgins Clark et Alafair Burke

Le Manoir d’Alderney Écrit par Anne Perry

Le Manoir d’Alderney Écrit par Anne Perry

Le Mystère de la Chambre Bleue écrit par Jean d’Aillon

Le Mystère de la Chambre Bleue écrit par Jean d’Aillon

L’orpheline de Salisbury écrit par Ann Granger

L’orpheline de Salisbury écrit par Ann Granger

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).