Ne t’enfuis plus écrit par Harlan Coben

Né en 1962, Harlan Coben vit dans le New Jersey. Diplômé en sciences politiques du Amherst College, il est le premier auteur à avoir reçu le Edgar Award, le Shamus Award et le Anthony Award, les trois prix majeurs de la littérature à suspense aux États-Unis, ainsi que le Crime Thriller Award. Belfond a publié quinze de ses romans (repris chez Pocket), dont Ne le dis à personne (2002) – prix des Lectrices de Elle et adapté au cinéma par Guillaume Canet -, Une chance de trop (2004), Juste un regard (2006), Sans un adieu (2010), Faute de preuves (2011), Remède mortel (2011), Sous haute tension (2012), Ne t’éloigne pas (2013), dont les droits d’adaptation cinématographique ont été achetés par Lawrence Kasdan, Six ans déjà (2014), Tu me manques (2015), Intimidation (2016), Sans défense (2018) et Par accident (2018).

Simon fixait des yeux la mendiante qui massacrait l’héritage de John Lennon. Les cheveux emmêlés, les joues creuses, elle était maigre comme un clou, sale, en haillons, cassée, perdue, sans toit ni loi. C’était aussi sa fille. Paige. C’est votre fille, elle a des ennuis, elle s’est enfuie. Vous voulez l’aider. Mais le monde dans lequel vous basculez est pire que vos pires cauchemars. De Manhattan au Bronx en passant par une ferme pittoresque du Connecticut, un thriller sur fond de drogue, d’embrigadement sectaire et de secrets de famille.

Ne t’enfuis plus écrit par Harlan Coben est un livre poignant. Je sais que cet adjectif qualificatif peut paraître étranger pour l’un des romans de ce romancier Américain contemporain, auteur de thrillers particulièrement noirs. Néanmoins, c’est le premier descriptif qui m’est venu à l’esprit lorsque j’ai refermé le bouquin. Le sysnopsis de départ m’a particulièrement touchée : l’histoire, très bien écrite avec une intrigue policière parfaitement maîtrisée, est très belle mais également très triste. Je me suis très vite attachée à Simon, comme si je sentais toute sa douleur.

Cela étant dit, il s’agit également d’un thriller. Et, comme c’est Harlan Coben qui le rédige, j’ai angoissé comme une dingue. Je l’ai évoqué plus haut : l’intringue est bien mené. On soupçonne, on essaie de deviner le pourquoi du comment sans jamais y parvenir jusqu’au dénoument final. L’écrivain a ce talent fantastique pour l’écriture qui lui permet de mener son lectorat par le bout du nez, tout en décrvant une ambiance très anxiogène.

Bref, encore une réussite !

Éditeur : Belfond Noir – Date de parution : 03 octobre 2019 – Traduit de l’Américain par Roxane Azimi – 416 pages – Prix : 21,90 € – Achetez ce roman sur amazon.fr.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Le clocher de Noël et autres crimes impossibles écrit par Roland Lacourbe

Le clocher de Noël et autres crimes impossibles écrit par Roland Lacourbe

Face mort écrit par Stéphane Marchand

Face mort écrit par Stéphane Marchand

Déluges écrit par Kristina Ohlsson

Déluges écrit par Kristina Ohlsson

On a perdu le MH370 écrit par Jean-Louis Baroux

On a perdu le MH370 écrit par Jean-Louis Baroux

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).