Nantes : L’Art est aux Nefs devient virtuel pour Noël

Nantes : L’Art est aux Nefs devient virtuel pour Noël

L’Art est aux Nefs part d’une belle promesse : favoriser la rencontre entre des artistes et le grand public en décloisonnant le concept d’œuvre d’art afin qu’elle devienne populaire. Le contexte sanitaire empêchant la tenue d’un événement en présentiel sous les Nefs, la Samoa et l’association Splendiose ont fait le pari de la numérisation en mettant en place un site internet dédiélartestauxnefs.com – dont le but est de valoriser chaque artiste sélectionné pour cette 8e édition et de faciliter les échanges entre ces derniers et les internautes potentiellement intéressés par leurs créations.

Par la mise en place de ce nouveau dispositif en ligne, la Samoa affirme son soutien aux artistes. Parce que l’union fait la force, cette démarche collective, qui rassemble et met en avant 87 créateurs, est une alternative concrète et originale en cette période de Noël face aux mastodontes de la vente à distance. Une réflexion est également en cours pour préparer une édition 2021 revisitée, afin d’apporter un nouveau souffle à cette manifestation devenue incontournable dans le paysage Nantais.

L’une des marques de fabrique de L’Art est aux Nefs réside dans sa capacité à décloisonner la création, pour la faire vivre au plus près des publics, qu’ils soient amateurs d’art ou néophytes. L’Art est aux Nefs permet un échange et un contact sans intermédiaire, direct, entre artistes et visiteurs, et rend les œuvres immédiatement accessibles au grand public. L’objectif principal de ce nouveau site Internet consiste à valoriser, chaque année, les artistes sélectionnés pour l’édition en cours pendant douze mois jusqu’au dévoilement de la nouvelle sélection. Chaque artiste dispose d’une page comprenant un texte de présentation, ses sites et comptes sociaux, une galerie d’images et un formulaire qui permet au visiteur de le contacter directement par email, notamment pour acheter une création ou organiser une rencontre.

Habituellement, L’Art est aux Nefs est une invitation à la déambulation. Pas de plan, peu de signalétique et une large place à l’inattendu : les visiteurs sont invités à parcourir les allées afin de découvrir les différents univers des exposants qui ne sont volontairement pas réunis par domaine artistique. L’espace du site internet présentant la sélection artistique a été imaginé dans ce sens : les visiteurs sont ainsi invités à déambuler de page en page, d’artiste en artiste de manière aléatoire… Le site offre également la possibilité de découvrir la sélection par domaine artistique. Afin de faire vivre l’événement tout au long de l’année, lartestauxnefs.com servira également de plateforme de diffusion de toutes les actualités qui entourent la manifestation et les artistes sélectionnés. Cette communication sera appuyée par une newsletter dédiée et sur les réseaux sociaux via les comptes Facebook et Instagram de L’Art est aux Nefs.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

France Télévisions lance la chaine culturelle CultureBox

France Télévisions lance la chaine culturelle CultureBox

Le Château La Grâce Dieu des Prieurs à Saint-Émilion en Gironde abrite une oeuvre d’art du sculpteur Dashi Namdakov

Le Château La Grâce Dieu des Prieurs à Saint-Émilion en Gironde abrite une oeuvre d’art du sculpteur Dashi Namdakov

Les Tuche vous souhaite un joyeux Noël 2020

Les Tuche vous souhaite un joyeux Noël 2020

Les Grands Prix Sacem 2020 dévoilent leur palmarès à l’occasion d’une journée de solidarité dédiée à celles et ceux qui font vivre la musique

Les Grands Prix Sacem 2020 dévoilent leur palmarès à l’occasion d’une journée de solidarité dédiée à celles et ceux qui font vivre la musique

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).