Lush fête les Mamans avec deux nouveaux exfoliants

Lush fête les Mamans avec deux nouveaux exfoliants

Les mamans sont toujours présentes pour nous réconforter, dans toutes les situations. Il est temps maintenant de remercier nos héroïnes du quotidien. Et quoi de mieux que cette magnifique gamme remplie de senteurs florales et de textures sensationnelles pour gâter les mamans du monde entier et leur apporter la douceur qu’elles méritent ? Cette nouvelle collection est disponible en édition limitée dans toutes nos boutiques Lush et sur www.fr.lush.com.

NOUVEAU ! mamma mia Exfoliant corporel

Voluptueuse vanille

Une sublime sélection d’ingrédients de couleur rose pour sublimer et lisser la peau à merveille ! Le pamplemousse rose rafraîchissant, l’argile rose nettoyante et le sel de l’Himalaya exfoliant laissent la peau rayonnante de vitalité jusqu’au bout de la nuit. Nous y avons associé la vanille et l’huile essentielle de bois de rose pour lui donner son parfum si irrésistible.

15,95€ / 300g – 26,95€ / 625g 

NOUVEAU ! mamma mia Exfoliant corporel solide

Somptueux gommage à la vanille

Pamplemousse rose, argile rose et sel d’Himalaya sont à retrouver dans cette version solide pour une peau tout aussi sublimée et lissée. Il est temps de passer au nu !

8 € la pièce.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Le Layering Japonais

Le Layering Japonais

Les bombes de bain Lush pour l’été 2020

Les bombes de bain Lush pour l’été 2020

Le baume botanique universelle Yves Rocher

Le baume botanique universelle Yves Rocher

La SunnySide Up de Lush

La SunnySide Up de Lush

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).