Don’t Breathe 2 réalisé par Rodo Sayagues

Don’t Breathe 2 réalisé par Rodo Sayagues

Suite d’un premier opus particulièrement réussi, Don’t Breathe 2 est un thriller Américain réalisé par Rodo Sayagues, d’après un scénario co-écrit avec Fede Álvarez.

Stephen Lang est de retour dans le rôle original de Norman Nordstrom / The Blind Man.

L’Aveugle se cache depuis plusieurs années dans une cabane isolée et a accueilli et élevé une jeune fille devenue orpheline d’un incendie dévastateur. Leur vie tranquille ensemble est brisée lorsqu’un groupe de criminels kidnappe la jeune fille, forçant l’aveugle à quitter son havre de paix pour la sauver.

L’aveugle, faut pas l’énerver. Don’t Breathe 2 n’est pas une suite même si on retrouve le personnage principal du 1er opus. Une trame cohérente, un peu de boucherie et un bon casting (la gamine est incroyable). La ligne entre le bien et le mal est très floue : c’est tout l’intérêt.

Genre : thriller horrifique (sous-genre home invasion) – Nationalité : Américaine – Date de sortie au cinéma : 25 août 2021 -Date de sortie en VOD : 22 décembre 2021 – Durée : 1h38 – Avec Stephen Lang, Madelyn Grace et Bobby Schofield.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Scream 5 réalisé par Matt Bettinelli-Olpin et Tyler Gillett

Scream 5 réalisé par Matt Bettinelli-Olpin et Tyler Gillett

Le calendrier réalisé par Patrick Ridremont

Le calendrier réalisé par Patrick Ridremont

Affamés réalisé par Scott Cooper

Affamés réalisé par Scott Cooper

Last Night in Soho réalisé par Edgar Wright

Last Night in Soho réalisé par Edgar Wright

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).