Swallow réalisé par Carlo Mirabella-Davis

Swallow réalisé par Carlo Mirabella-Davis

Cette histoire a été inspirée à Carlo Mirabella-Davis par sa grand-mère. Dans les années 1950, elle était femme au foyer et a commencé à développer des troubles obsessionnels compulsifs : elle se lavait les mains sans arrêt (utilisant jusqu’à quatre savons par jour) et nettoyait tout en permanence (se servant de douze bouteilles d’alcool ménager par semaine).

Hunter semble mener une vie parfaite aux côtés de Richie, son mari qui vient de reprendre la direction de l’entreprise familiale. Mais dès lors qu’elle tombe enceinte, elle développe un trouble compulsif du comportement alimentaire, le Pica, caractérisé par l’ingestion d’objets divers. Son époux et sa belle-famille décident alors de contrôler ses moindres faits et gestes pour éviter le pire : qu’elle ne porte atteinte à la lignée des Conrad… Mais cette étrange et incontrôlable obsession ne cacherait-elle pas un secret plus terrible encore ?

Ce film est clairement une critique particulièrement acerbe du mode de fonctionnement patriarcal de notre société : en gros, une femme n’est bonne qu’à assurer la descendance ! Je résume de mannière approximative. Mais, c’est tout de même assez proche de l’idée général. De ce fait, l’héroïne, Hunter, lutte comme elle le peut contre sa situation de prisonnière qu’elle vit de plus en plus mal. En voulant reprendre le contrôle, elle développe des TOCS, notamment la maladie de Pica. Il s’agit d’un trouble du comportement alimentaire. Il se manifeste par l’ingestion d’objets ou de substances non comestibles.

Construcuit comme un thriller horrifique (l’isolement de l’héroïne, la violence psychologique qu’elle subit, etc.), cette histoire est particulièrement anxiogène car la situation est insidieuse. Hunter n’a rien vu venir et tout le monde la traite comme une coupable alors qu’elle est victime.

Doté d’une distribution particulièrement crédible, ce film féministe appuie là où ça fait mal (et en plus, j’ai eu la trouille).

Genre : drame horrifique – Nationalité : Américaine – Date de sortie : 15 janvier 2020 – Durée : 1h34 – Avec Haley Bennett, Austin Stowell et Denis O’Hare – Distributeur : UFO Distribution – Bande-annonce.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Les Minions 2 : Il était une fois Gru réalisé par Kyle Balda, Brad Ableson et Jonathan Del Val

Les Minions 2 : Il était une fois Gru réalisé par Kyle Balda, Brad Ableson et Jonathan Del Val

Pride réalisé par Caroline Bento et Laura Richard

Pride réalisé par Caroline Bento et Laura Richard

La voie de la justice réalisé par Destin Daniel Cretton

La voie de la justice réalisé par Destin Daniel Cretton

D’où l’on vient réalisé par Jon M.Chu

D’où l’on vient réalisé par Jon M.Chu

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).