Les Déraisons écrit par Odile d’Oultremont

Scénariste et réalisatrice, Odile d’Oultremont vit entre Bruxelles et Paris. Les Déraisons est son premier roman.

La vie d’Adrien et de Louise est un chaos enchanteur. Méritant et réservé, il travaille pour assurer leur quotidien. Ouvrière qualifiée de l’imaginaire, elle désaxe la réalité pour illuminer leur ordinaire. Leur équilibre amoureux est bouleversé le jour où l’agenda stratégique de l’employeur d’Adrien coïncide avec la découverte de tumeurs dans les poumons de sa femme.Pendant que les médecins mettent en place un protocole que Louise s’amuse à triturer dans tous les sens, l’employé modèle est exilé par un plan social aux confins d’un couloir. Sidéré, Adrien choisit pour la première fois de désobéir ? Il déserte son bureau vide pour se dévouer tout entier à Louise, qui, jour après jour, perd de l’altitude. Mais peut-on vraiment larguer les amarres et disparaître ainsi sans prévenir ? Et les frasques les plus poétiques peuvent-elles tromper la mélancolie, la maladie et finalement la mort ??

En fait après avoir refermé ce livre je me suis dit… Whaou il y a tant de choses à dire et pourtant j’ai du laisser retomber l’euphorie pour arriver à en parler, avec je l’espère toute la justesse qu’il mérite.
Ce premier roman est tout simplement exceptionnel. Je n’avais encore rien lu de tel (sûrement car jamais rien de tel n’avait été écrit) donc je n’avais irrémédiablement jamais ressenti tout ce qui a pu traverser ma petite personne à la découverte de ce bijou littéraire. J’ai ri mais j’ai ri, j’ai tremblé et frémi…
Je dirais que l’auteure a un style, une plume, incomparables, j’y ai trouvé ce que j’apprécie le plus dans tout texte : la joie de jouer avec les mots, avec la langue française, de se délecter du don de l’écrivain de l’autre côté du miroir en tant que lectrice émerveillée. Les figures de style valsent avec les phrases à la construction parfaite. C’est joli, drôle, ça donne des étoiles plein les yeux et des picotement plein le cœur.
En plus de tout ça l’histoire est excellente, entre situations ubuesques, plaisirs fantasques on a Louise… Louise qu’on admire et qu’on envie pour ses côtés singuliers, anti-conformistes et farfelus. Une femme à part (qui donne des prénoms à ses membres et fait visiter l’appartement à des médicaments), dans un livre à part.
La morale est belle, incroyablement.
Il est en effet temps de vivre pour le vrai et l’unique but de notre existence : celui d’être heureux quelque soit le chemin emprunté et ses difficultés.
C’est un roman qui enchante l’esprit et qui embellit la vie.

Merci Odile et à très vite.

Éditeur : 10/18 – Date de publication : 03 janvier 2019 – 240 pages – Prix : 7,50 € – Prix de la Closerie des Lilas 2018.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Sucre Amer écrit par Avni Doshi

Sucre Amer écrit par Avni Doshi

Demain les chats écrit par Bernard Werber

Demain les chats écrit par Bernard Werber

Tokyo, la Nuit écrit par Nick Bradley

Tokyo, la Nuit écrit par Nick Bradley

Le Meurtre du Commandeur Tomes 1 et 2 écrit par Haruki Murakami

Le Meurtre du Commandeur Tomes 1 et 2 écrit par Haruki Murakami

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).