Où vivaient les gens heureux écrit par Joyce Maynard

Ce roman est l’oeuvre la plus grandiose, la plus intime et la plus bouleversante de la romancière et journaliste Américaine.

Lorsque Eleanor, jeune artiste à succès, achète une maison dans la campagne du New Hampshire, elle cherche à oublier un passé difficile. Sa rencontre avec le séduisant Cam lui ouvre un nouvel univers, animé par la venue de trois enfants : la secrète Alison, l’optimiste Ursula et le doux Toby. 
Comblée, Eleanor vit l’accomplissement d’un rêve. Très tôt laissée à elle-même par des parents indifférents, elle semble prête à tous les sacrifices pour ses enfants. Cette vie au cœur de la nature, tissée de fantaisie et d’imagination, lui offre des joies inespérées. Et si entre Cam et Eleanor la passion n’est plus aussi vibrante, ils possèdent quelque chose de plus important : leur famille. Jusqu’au jour où survient un terrible accident.

Ce roman est saisissant d’authenticité. L’autrice indique que les personnages sortent tout droit de son imagination. Pourtant, on sent le vécu. Comme si toute une partie de l’histoire était autobiographique.

Éditeur : 10/18 – Date de parution : 18 août 2022 – 560 pages

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Tant qu’il y aura de l’amour écrit par Sandrine Cohen

Changer de ciel pour mieux voir les étoiles écrit par Sandra Martineau

Changer de ciel pour mieux voir les étoiles écrit par Sandra Martineau

Les Longs Silences de l’Attente écrit par Virginie Hendrickxh

Les Longs Silences de l’Attente écrit par Virginie Hendrickxh

Batman écrit par Dick Tomasovic

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).