C’est dans la tête. Les bébés, il suffit de pas y penser de Lise Minidam

C’est dans la tête. Les bébés, il suffit de pas y penser de Lise Minidam

Pourquoi ça marche pas ? Lise essaie de faire un bébé. Mais ça ne marche pas. À côté des examens, son gynéco l’incite à rencontrer un micro-kiné. Pendant le rendez-vous, il pose ses mains sur elle avant de déclarer, lui aussi, que tout va bien. Il lui explique que, les bébés, c’est dans la tête et qu’il suffit de ne pas y penser. Pour Lise, c’est plutôt dans la chatte, mais elle ne veut pas le contrarier.

Avec beaucoup d’humour, Lise Minidam nous embarque dans son odyssée vers la conception, jusqu’à la tombée du verdict : l’infertilité inexpliquée.
On y croise, entre autres, un gynécologue un peu trop performant, un psy pas très rassurant et une magnétiseuse à cheval sur la ponctualité.
« C’est dans la tête » remet en question l’idée qu’une femme, cet être prétendument fragile et débordé par ses hormones et ses émotions, serait responsable de son infertilité.

On ne peut pas parler véritablement de Bande Dessinée car il y a très peu de dessins, beaucoup de texte et pas du tout de « bandes » ou de « cases ».

Lise Minidam a choisi la bichromie, du rose pâle et du bleu foncé pour illustrer les spermatozoïdes, utérus, cerveau et autres bizarreries qui entrent en compte dans le processus de création d’un nouvel être. C’est un témoignage qui essaye d’être humoristique, mais la quête est longue, dure et tragique.

Elle parvient cependant à être suffisamment sarcastique pour nous faire sourire un peu et même si c’est son histoire qu’elle nous raconte, il y a un côté universel qui touche. C’est une quête qui est de plus en plus fréquente chez les couples de nos sociétés actuelles et les raisons sont nombreuses et toutes énoncées au cours de ce récit.
L’autrice est décrite par son éditeur comme « diplomée de l’école Estienne, titulaire d’un doctorat de manque de confiance en soi, Lise Minidam (pseudo qui dit bien à qui on a affaire) s’amuse de la poésie chaotique du quotidien.

Elle aime les plantes qui fleurissent dans le béton, les coeurs en pipi dans la neige et les gens qui se cassent la margoulette. Elle gratte joyeusement le vernis des apparences et regarde avec humanité et humour cet étrange monde qui nous entoure. »

Éditeur : Editions Lapin – Collection : Causes en corps – Genre : Témoignage, humour – Scénario et dessin : Minidam Lise – Date de parution : 6 juin 2024 –  160 pages – Prix : 18 €

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Les chronique d’Ona par Salva et Yohan Sacré

Les chronique d’Ona par Salva et Yohan Sacré

 Spiderlouze – Tome 1 : héros au bout du fil de Ced et Stivo

 Spiderlouze – Tome 1 : héros au bout du fil de Ced et Stivo

Plop ! de Sébastien Fleuret et Simon Vergnol

Plop ! de Sébastien Fleuret et Simon Vergnol

 Maud Lewis Toute en couleurs de Mathieu Siam et Emeline Grolleau

 Maud Lewis Toute en couleurs de Mathieu Siam et Emeline Grolleau

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).