Rural by Marc Veyrat (Paris)

Rural by Marc Veyrat (Paris)

Le très célèbre chef au chapeau Marc Veyrat fait son retour à Paris au Palais des Congrès, où il s’est associé à Benjamin Patou (Noto, Bus Palladium,…) pour ce lieu perçu comme un repère à fins gastronomes. La première adresse Parisienne de ce chef original a ouvert le 26 avril 2017.

Cécilia

Dans ce décor entre loft et chalet de montagne, le bois est à l’honneur. L’immense superficie superficie dégage la chaleur d’une ambiance familiale et bon enfant très agréable avec ses chaises en bois, fauteuils en patchwork et autres peaux de mouton : le dépaysement est total !

Vous attendent un petit-déjeuner fermier, les goûters d’autrefois, les plats du jour ou cocottes du soir.

En entrée

les terrines façon grand-mère,

la soupe de saison (on a goûté celle aux orties : un peur délice) ou encore la salade de choux à la ciboule sauvage.

En plat

Cyril et moi avons particulièrement apprécié le saumon sur lit de poireaux et vin de noix (on s’est resservi à plusieurs reprises à dire vrai). Vous pourrez également déguster la blanquette de veau au lait d’amande, les quenelles de brochet de lac de la Mémé Caravi au jus de verveine pour le poulet fermier et son matafon savoyard. Le soir, on se fait plaisir avec la tartiflette façon Marc Veyrat ou les oeufs en cocotte à l’oxalis.

Au menu également, des planches à partager avec du fromages de ses cousins et de la cochonaille du Tarn.

Les desserts vous sont présenter sous forme de buffet de desserts : sabayon à la semoule, gâteau de Savoie, tarte aux pommes de nos grands-mères, tarte à la praline, etc. Un pur délice gastronomique !

Cyril

Le bon coeur du restaurant est évidement sa carte et ses produits et pour dire les choses simplement, c’était un vrai régal. Loin de la cuisine alimentée de beaucoup de restaurant nous avons ici des plats simples mais cuisiné parfaitement et où chaque plat semble être une madeleine de Proust ramenant aux plats simples de l’enfance. L’inauguration du restaurant mettait en avant les producteurs avec qui travaille M Veyrat pour nous offrir la carte de ce restaurant. Le stand du charcutier n’avait d’égal celui des producteurs de boissons (alcoolisées ou pas) mais clairement c’est le stand du fromager qui avait de quoi faire se pâmer tout amateur des cinquante nuances de fermentation du lait. Quelques plats étaient mis en valeur dont une délicieuse soupe mais je suis tombé en amour de la Truite du léman et son jus de vin de noix de Savoie, c’était simplement parfait. Enfin la table des desserts offrait un grand choix de tartes, crèmes et créations sucrées. Je retiendrais tout particulièrement une simple guimauve sur un bâtonnet qui refaisait retomber en enfance et la tarte à la praline. On ne peut que souhaiter succès et réussite au chef dans ce projet qui offre en tout l’occasion à ses clients de voyager dans son univers gustatif et de s’évader en Savoie au milieu de la grisaille parisienne.

Ouvert tous les jours de 10h30 à 22h30 – 2 place de la Porte Maillot 75017 – 01 72 69 03 03 – www.rural-paris.cominfo@rural-paris.com – Menu des Alpages (au déjeuner uniquement) : 25 € – Entrée + plat ou plat + dessert : 30 € – Entrée + plat + dessert : 30 € – Menu enfants : 14 € – Petit-déjeuner : 8 €.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Le Pub Saint-Germain à Paris

Le Pub Saint-Germain à Paris

To Share, le restaurant de Pharrell Williams et Jean Imbert à Saint-Tropez

To Share, le restaurant de Pharrell Williams et Jean Imbert à Saint-Tropez

Le Banquet des Troubadours à Provins

Le Banquet des Troubadours à Provins

Le Quatrième Mur à Bordeaux

Le Quatrième Mur à Bordeaux

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).