Le quartier des Batignolles à Paris

Le quartier des Batignolles à Paris

Le quartier très familial (des crèches, de bonnes écoles, des boutiques spécialisées enfants, etc.), dynamique et bourgeois des Batignolles est connu pour ses boutiques, ses nombreuses brasseries (pour autant de restaurants sympathiques) ainsi que pour le square des Batignolles et le parc Martin Luther King, près de la gare SNCF Pont Cardinet.

Côté culturel, parmi les musées notables figurent le musée national Jean-Jacques Henner qui expose de nombreux portraits du 19e siècle, le théâtre Hébertot et le Cinéma Les 7 Batignolles.

Dans ce quartier, ce qui me fascine, c’est le nombre de boutiques alimentaires : du primeurs au fromager, en passant par le boucher, le bio, le « de saison », le local, etc : vous pouvez manger en fonction de vos convictions et de votre porte-monnaie.

Pour la visite, suivez le guide !

Je pars du métro Brochant en entrant dans la rue des Moines. À l’angle de cette rue et de l’avenue de Clichy, on trouve la maison Damiani, une boulangerie / pâtisserie (125 avenue de Clichy). Sur le même trottoir, la librairie des Batignolles (ce n’est pas la seule du quartier mais c’est celle que je préfère), le restaurant street food Thaï at home, Alice Fleurs et le poissonnier / resto Chez Simon (à côté, le chocolatier DeNeuville et le bistrot Argentin Le Palermo que je n’ai pas encore testé mais qui me fait envie). Là, tout de suite, à gauche, c’est la rue Lermercier et le restaurant Italien Viola : j’ai testé le dîner et le brunch. Tous les deux sont extraordinaires.

En face de tout ce que je viens de citer, il y a le marché couvert des Batignolles : j’adore le traiteur Libanais et le traiteur Italien. Si on continue dans la rue Lermercier (à gauche de ce marché si on se trouve dans la rue des Moines, on tombe sur le plus grand espace vert de Paris : le Parc Martin Luther King).

On continue, dans la rue des Moines, avec BD Phil dont le nom est clair et Côte de Boeuf, avec ses excellents produits de l’Aveyron.

Sur le trottoir d’en face, au bout de la rue, le marchand de jouets L’École Buissonière (ce n’est pas la seule mais ma préféré) et le square des Batignolles où se trouve un très beau manège.

Dans la rue Legendre, parallèle à la rue des Moines, entre l’avenue de Clichy et la place Félix Lobligeois, c’est le rêve du shopping et de la beauté : des boutiques de décoration, de vêtements de qualité, des fromagers, des boulangeries, des instituts de beauté. Et deux restaurants que j’aime beaucoup : Melt Batignolles et Privé de desserts.

Melt Batignolles (83 rue Legendre 75017 Paris) : c’est très bon, très copieux. 51,50 € pour 2 plats, 2 sodas et 2 desserts.

Privé de dessert Batignolles (124 rue Legendre 75017 Paris) est le 3e de la famille après le 9e et le 12e arrondissement. Le concept ? Le trompe l’œil. L’accueil est courtois et discret. La salle est assez petite mais lumineuse et aérée. Les tables sont suffisamment grandes et espacées les unes des autres pour que nous ayons de la place pour manger et discuter en privé.

C’est très bon. Peut-être trop copieux. L’illusion est parfaite, surtout au dessert. J’ai pris un saint-honoré et ses churros (hamburger / frites à 16,50 €) et des spaghettis carbonara (tarte citron meringuée à 7 €).

Retour sur notre trajet !

On est donc place Félix Lobligeois, avec l’église Sainte-Marie des Batignolles.

L’Endroit est une brasserie où j’aime bien bruncher.

On trouve aussi l’un des restaurants Fuxia.

En face de l’église, la rue des Batignolles. On retrouve, comme dans la rue Legendre, des boutiques de décoration, de vêtements de qualité, des fromagers, des boulangeries, des instituts de beauté. Là, vous pouvez vous arrêter chez l’un des glaciers Amorino (59 rue des Batignolles) ou au Bec Fin (46 rue des Batignolles).

La bibliothèque municipale se trouve dans la mairie qui organise dans son hall d’entrée des expositions temporaires gratuites (16-20 rue des Batignolles).

Continuons dans la rue Legendre, dans la partie à gauche quand on regarde l’église (vers à la droite, je vous en ai parlé juste avant). On passe la rue Boursault (celle de la caserne des pompiers), le pont qui surplombe les rails SNCF et la rue de Rome où se troue Naturalia Vegan. À droite, on a le restaurant Le Couscous des Batignolles. Je n’ai pas testé. Mais, sa réputation est excellente.

On pourra s’arrêter Chez Léon ou À La Mère de Famille avant de se retrouver rue de Levis, commerçante à souhait. Vous trouverez ce que vous souhaitez comme le boucher Chez Aurélien, Delmontel (pâtisserie), des vêtements, un institut Yves Rocher, un Sephora, plusieurs marchands de thés dont Le Palais des Thés (où j’ai été très bien accueilli), etc.

Au bout de cette rue, c’est le métro Villiers où s’arrête le quartier de ce côté-là.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

À visiter à Paris

À visiter à Paris

Le quartier des Grands Boulevards à Paris

Le quartier des Grands Boulevards à Paris

Le Sillon de Talbert dans les Côtes d’Armor

Le Sillon de Talbert dans les Côtes d’Armor

Arcachon, ville balnéaire au bord du bassin éponyme

Arcachon, ville balnéaire au bord du bassin éponyme

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).