Les premières enquêtes d’Edward Holmes et Gower Watson écrit par Jean d’Aillon

Les premières enquêtes d’Edward Holmes et Gower Watson écrit par Jean d’Aillon

Jean d’Aillon, né en 1948, vit à Aix-en-Provence. Docteur d’État en sciences économiques, il a fait une grande partie de sa carrière à l’université en tant qu’enseignant en histoire économique et en macroéconomie, puis dans l’administration des Finances, avant de démissionner en 2007 pour se consacrer à l’écriture. Il a reçu en 2011 le Grand Prix littéraire de Provence pour l’ensemble de son œuvre.

Ce volume rassemble :

Une étude en écarlate
Le 21 mai 1420, la reine de France signe un traité par lequel le roi Charles VI reconnaît son gendre Henri V d’Angleterre héritier de la couronne de France. Un an plus tard, l’eau d’une fontaine voisine de la porte Saint-Honoré devient rouge et le peuple reste convaincu que cela annonce une catastrophe. Au même moment, le clerc Edward Holmes est chassé de l’hôtel parisien de son seigneur et se retrouve à partager la chambre de Gower Watson, un archer blessé à la bataille d’Azincourt. Dans un Paris où règnent la faim, le froid et la misère, Holmes met à jour un complot dans lequel les conjurés veulent entraîner son ami Watson…
 
Le chien des Basquerville
Au printemps 1422, Isabeau de Bavière charge le clerc anglais Edward Holmes de conduire une de ses demoiselles d’honneur au château de Basquerville afin qu’elle puisse prier sur le gisant de son époux. Mais rien ne se passe comme prévu et, malgré sa sagacité, Holmes se fera berner. Peu après, la reine Isabeau découvre avec terreur qu’un inconnu mystérieux la menace de révéler le contenu de lettres qu’elle a écrites à son amant près de vingt ans auparavant. Des missives qui peuvent remettre en question la succession au trône de France…
 Des détails historiques remarquables, lieux et personnages détaillés, bienvenu dans deux des premières enquêtes d’Edward Holmes et Gower Watson dans une France où il fait pas bon vivre. Deux enquêtes que tout le monde connait avec Sherlock et Watson, mais ici cela se déroule au moyen âge.

Deux ambiances différentes , mais passionnant et très prenant! Pour les intrigues poussées avec un travail de recherches de folie !! Transcrire les aventures de Sherlock Holmes dans le Paris du 15ème siècle , une chose qui n’est pas aisée mais l’auteur a quelque chose qui fait qu’on ne se sent pas du tout alourdi par l’histoire ( à part les nombreux noms qu’il faut retenir mais ce n’est pas un soucis ) un grand plaisir à découvrir la vie parisienne malgré tout ce qui s’y passe.Donc deux enquêtes qu’il faut suivre, sans être déranger par la voisine pour du sucre ou le téléphone car ce petit « pavé » de 960 pages va vous emmenez loin parce que moi, je m’y suis cru . Jean D’Aillon est un super auteur , doté d’un magnifique « pouvoir » pour faire couler l’encre et attiser la curiosité de ses lecteurs. Foncez !! Des aventures toujours intéressantes à livre au point où je suis devenue accroc à ses histoires !!

Editeur : 10/18 – Collection : Grands Détectives – Date de parution : 15 octobre 2020 – 960 pages Prix : 14,90 €.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Le Manège des erreurs écrit par Andrea Camilleri

Le Manège des erreurs écrit par Andrea Camilleri

L’inconnu de la forêt écrit par Harlan Coben

L’inconnu de la forêt écrit par Harlan Coben

La Bible Perdue écrit par Igor Bergler

La Bible Perdue écrit par Igor Bergler

Avis de grand froid écrit par Jerome Charyn

Avis de grand froid écrit par Jerome Charyn

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).