Choisir Soutien-Gorge adéquat

Choisir Soutien-Gorge adéquat

Comment choisir son soutien-gorge ?

Le soutien-gorge, plus qu’un accessoire, doit être un vêtement qui met en valeur la féminité dans son entièreté. Brassière avec ou sans armatures, le choix revient à chaque femme. Toutefois, la brassière sans armature s’im- pose de nos jours comme une tendance dans le monde de la lingerie.

Une brassière sans armatures : quest-ce que cest ?

Une brassière sans armatures est un sous-vêtement permettant de relever et maintenir la poitrine. Il en existe de différentes formes (corbeille, triangle, bandeau…) en différentes matières : dentelle, coton, plumetis, tulle… Elle est idéale pour les petites poitrines, mais existe également pour des poi- trines généreuses. En effet, même si les idées reçues que nous avons des brassières sans armatures nous poussent à croire qu’elles n’apportent pas de maintien, les soutien-gorge sans armatures sont également adaptés pour les poitrines plus fortes. Ce genre de brassière s’adresse à toutes les morpho- logies mais encore faut-il savoir choisir laquelle prendre.

Brassières avec ou sans armatures : que choisir ?

Les brassières sans armatures procurent un confort inégalable. Les arma- tures sont pour la plupart métalliques et ne sont pas souples. Elles peuvent donc appuyer sur les zones importantes de notre buste et notre peau allant jusqu’à blesser la poitrine. Cela met la femme dans une situation inconfor- table surtout à la fin de la journée où une sensation opressante au niveau de la poitrine se fait sentir. Si les brassières sans armatures sont devenues une tendance, et que la demande ne cesse d’augmenter, c’est principalement pour son confort. Certaines femmes se sentent tellement à l’aise avec les brassières sans armatures qu’elles finissent par oublier qu’elles en portent une.

Ces brassières ont l’avantage d’être esthétiques (coton, transparent, doublé…) mais aussi très confortables et utiles. D’ailleurs, elles conviennent aux femmes qui ont une poitrine fragilisée du fait d’une mal-formation, de l’allaitement, d’une ablation ou même d’un cancer du sein.

Il est important de faire attention au modèle que vous achetez pour ne pas choisir des brassières qui n’offrent pas de maintien pour la poitrine. Un mauvais maintien peut entraîner des douleurs importantes au dos. Ce n’est pas sans conséquence. C’est pourquoi, la plupart du temps, ce sont les pe- tites poitrines qui privilégient les brassières sans armatures.

Cependant, certaines marques de lingerie comme « La Nouvelle » désirent répondre aux besoins de toutes les femmes : petites et grandes poitrines. La marque souhaite apporter aux femmes à poitrines pulpeuses, une satis- faction exceptionnelle. Vous pouvez découvrir chez cette marque de lingerie une collection de soutiens-gorges sans armatures, mais proposant des fronces et élastiques larges sur les côtés et/ou en dessous de leurs brassières. Le but étant de garantir un maintien parfait de leur poitrine, le tout pour allier confort et maintien. une collection de soutiens-gorges sans armatures, mais proposant des fronces et élastiques larges sur les côtés et/ou en dessous de leurs brassières. Le but étant de garantir un maintien parfait de leur poitrine, le tout pour allier confort et maintien. Une collection de soutiens-gorges sans armatures, mais proposant des fronces et élastiques larges sur les côtés et/ou en dessous de leurs brassières. Le but étant de garantir un maintien parfait de leur poitrine, le tout pour allier confort et maintien.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

La rentrée scolaire chez Monoprix

La rentrée scolaire chez Monoprix

Les 1001 vies du vintage. Le guide engagé de la mode de seconde main écrit par Aurélie Vassy

Les 1001 vies du vintage. Le guide engagé de la mode de seconde main écrit par Aurélie Vassy

Hunter x Hunter débarque chez celio* !

Hunter x Hunter débarque chez celio* !

La Redoute dévoile son service de seconde main

La Redoute dévoile son service de seconde main

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).