Monoprix Make-Up Bio

Monoprix Make-Up Bio

Chaque référence de la gamme a été imaginée avec soin, dans le respect des codes de la biocosmétique.

Officiellement

Monoprix Make-up Bio propose 48 références inspirantes de maquillage à prix doux et certifiées bio, fabriquées en France et en Italie. Naturalité et efficacité sont au rendez-vous : entre 98 % et 100 % des ingrédients qui composent la collection sont d’origine naturelle et entre 10 % et 87 % sont issus de l’agriculture biologique.

Les produits de la nouvelle gamme Monoprix Make-up Bio sont à la fois techniques, à la pointe des tendances et respectueux de l’environnement. Ils répondent à tous les besoins de maquillage, pour les yeux, le teint, les lèvres et les sourcils : c’est le vestiaire idéal pour rester naturelle à tout moment de la journée.

Responsable, l’ensemble de la gamme est certifié Cosmos Organic – référentiel Européen unique pour les cosmétiques naturels et bio. Ce label garantit que toute la chaîne de valeur, de la fabrication à la vente, respecte l’environnement et les ressources naturelles.

Pour aller encore plus loin, Monoprix a développé des pinceaux éco-conçus, avec notamment des manches en bois certifiés FSC, ainsi que des casiers cartonnés pour les magasins, également certifiés FSC.

Mon avis

Tout d’abord, je trouve le discours cohérent : l’enseigne propose du maquillage bio et conduit sont action jusqu’au bout de l’idée, allant jusqu’à développer des pinceaux éco-conçus et des casiers responsables pour les magasins. J’apprécie fortement quand une marque ou une enseigne va jusqu’au bout de son concept.

Ensuite, le design, l’aspect extérieur de la gamme. Pour moi, il est très soigné, à le fois très sobre et particulièrement élégant. Ce qui le rend très efficace à mes yeux.

J’ai d’abord testé la poudre matifiante. Elle existe en 4 teintes de la plus claire à la plus foncée : beige délicat, beige éclat, beige rosé, beige doré et beige ambré. De cette façon, tout le monde pourra trouver son bonheur.

J’ai expérimenté le beige rosé et le beige ambré.

Cette poudre est très agréable à porter : elle atténue très nettement les brillances sans alourdir le teint. Ce qui est très appréciable. Ma peau fut lissée sans que j’en ajoute des quantités astronomiques.

Pour mes yeux, j’ai essayé l’eye liner et le mascara.

Ces deux produits ont illuminé mon regard de manière très spectaculaire. De plus, j’ai trouvé que cela l’agrandissait également.

Passons maintenant au kit sourcil, accessoire tout à fait indispensable. Néanmoins, il est est très difficile d’en trouver un de qualité, donc efficace. Celui-ci dessine, structure et fixe la ligne naturelle des sourcils. Vu la tête des miens, il y avait du boulot. Grâce à ce petit coffret qui n’a l’air de rien comme ça, j’ai réalisé un travail remarquable.

Enfin, les rouges à lèvres liquide. Oui, vous avez bien lu ! Alors ?! Est-ce un rouge à lèvres classique ou un gloss ? Et bien, les deux à la fois. De cette manière, pas besoin de choisir. J’ai vraiment apprécié leur confort. Ils sont très agréables à porter, avec une tenue relativement longue. Par ailleurs, leur brillance est absolument magnifique.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Ma cuisine de légumes d’automne et d’hiver écrit par Meret Bisseger et illustré par les photographies de Hans-Peter Siffert

Ma cuisine de légumes d’automne et d’hiver écrit par Meret Bisseger et illustré par les photographies de Hans-Peter Siffert

Mon petit guide Nature : Les arbres écrit par Xavier Japiot

Mon petit guide Nature : Les arbres écrit par Xavier Japiot

La Poudre Libre Yves Rocher

La Poudre Libre Yves Rocher

Salade de courgettes et kiwis aux fleurs d’acacia

Salade de courgettes et kiwis aux fleurs d’acacia

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).