Fabriquez votre savon à l’huile d’olives

Fabriquez votre savon à l’huile d’olives

Le matériel (c’est un investissement financier au départ)

Des moules en silicone, des lunettes de protection, une paire de gants en caoutchouc, 1 masque de protection, 1 grand saladier en verre ou en inox pour préparer la pâte à savon, 1 récipient avec bec verseur/1 carafe en verre pour faire le mélange soude-huiles, 1 petit bol en verre pour peser la soude, 1 balance précise, 2 spatules en silicone, 2 thermomètres de cuisine électroniques, 1 mixeur plongeant avec pied amovible, du film alimentaire, quelques torchons, du papier journal, 1 grand plateau et 2 ou 3 vieux plaids.

Les ingrédients pour 20 savons environ

900 grammes d’huile d’olive, 500 grammes d’huile de coco, 200 grammes d’huile de tournesol, 216 grammes de soude, 604 grammes d’eau déminéralisée trouvable au rayon droguerie des supermarchés, 20 à 30 ml d’huile essentielle pure de votre choix (j’ai choisi au citron), 1 pigment (argile verte, colorant naturel, poudre de curcuma, jus de betterave…).

Comment faire

Commencez par préparer votre zone de travail : protégez la table sur laquelle vous allez travailler avec du papier journal ; préparez tous vos ustensiles et les ingrédients nécessaires ; graissez vos moules en silicone.

Pesez l’huile de coco dans un grand saladier et placez-la au bain-marie pour la faire fondre. 

Mettez vos lunettes, votre masque et vos gants de protection et ouvrez la fenêtre. Pesez la soude dans un verre. 

Pesez l’eau dans la carafe en verre. Préparez une bassine ou un saladier d’eau froide pouvant contenir cette carafe. Versez précautionneusement la soude dans l’eau tout en mélangeant avec une spatule. La température monte vite et de la vapeur se dégage. Ne respirez pas ces vapeurs (vous pouvez aussi faire le mélange dehors, si vous avez un jardin ou un balcon). Lorsque toute la soude est dissoute, placez la carafe dans son bain d’eau froide. Ajoutez un thermomètre et placez l’ensemble dans un lieu qui soit sous surveillance, si possible à l’extérieur ou sous une hotte avec évaluation extérieure. 

Aérez la pièce de travail. La température va descendre en quelques minutes en dessous de 60° C où il n’y a plus de risque de vapeur. Changez l’eau froide autant que nécessaire pour descendre la température à 29° C. 

Pendant que la soude refroidit, surveillez la fonte de l’huile de coco. Lorsque l’ensemble est liquéfié, ajoutez l’huile d’olive et l’huile de tournesol et placez votre 2ème thermomètre dans le mélange. Les huiles doivent aussi atteindre 29° C. Si elles sont trop froides, replacez le saladier dans son bain d’eau chaude.

Lorsque les 2 mélanges sont à égale température, sortez-les de leurs bains et, toujours avec le masque et les gants, versez lentement la solution de soude dans les huiles en mélangeant vigoureusement avec une spatule.

Lorsque toute la soude est incorporée, mélangez avec le mixeur dans une main et la spatule dans l’autre. Arrêtez régulièrement le mixeur pour ne pas faire chauffer le moteur et profitez de ces pauses pour racler les bords avec la spatule et bien homogénéiser le tout. Continuez jusqu’à l’apparition de ce qu’on appelle « la trace » (c’est le moment où une goutte de liquide tombant sur la surface de la pâte laisse une légère trace à la surface avant d’être absorbée. Il n’y a aucun risque à mélanger au-delà de la trace. En revanche, la prise du savon est largement compromise si l’on arrête de mélanger trop tôt. Si vous n’êtes pas sûr.e d’avoir atteint la trace, mieux vaut donc continuer à mélanger encore, jusqu’à ce que la trace soit bien nette dans un mélange homogène).

Une fois la trace obtenue, incorporez l’huile essentielle et éventuellement le pigment en mélangeant vigoureusement. Versez la pâte dans les moules choisis (posez vos moules sur des plaques s’ils ne sont pas stables). 

Recouvrez la surface du savon avec un film cellophane. Le film doit toucher la pâte. Placez immédiatement une planchette de bois sur les moules puis recouvrez-les d’une couverture pliée (pour les maintenir au chaud). Laissez le tout reposer 24-48h.

Toujours avec des lunettes et des gants, nettoyez les ustensiles avec du papier journal pour éviter que l’excès de pâte ne durcisse dans les tuyauteries, puis lavez-les avec du vinaigre et du produit vaisselle. Enlevez vos lunettes et vos gants. 

Le lendemain ou le surlendemain, protégez vos mains avec des gants et votre table avec du papier puis démoulez vos savons. Tamponnez vos savons puis alignez-les sur une étagère ou un plateau protégés avec du papier non imprimé. Choisissez un lieu aéré et tempéré pour que le savon sèche correctement. Évitez les températures extrêmes et l’humidité. Laissez suffisamment d’espace entre les savons pour que l’air circule. 

Après 4 semaines de cure, grattez les éventuelles zones blanchâtres qui ont pu apparaître à la surface du savon. Ensuite seulement, vérifiez le pH de votre savon en posant votre langue sur un bout de savon. S’il n’y a pas de pincement, c’est qu’il est prêt ! Sinon, attendez 1 semaine ou 2 de plus et testez à nouveau le pH. 

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Burger Theory présente Le Minotaure, son burger vegan à la viande végétale

Burger Theory présente Le Minotaure, son burger vegan à la viande végétale

Gaspillage Alimentaire : Save Eat ou l’anti gaspi en quelques clics

Gaspillage Alimentaire : Save Eat ou l’anti gaspi en quelques clics

Protégeons l’Amazonie maintenant : évènement mondial le 18 février 2021 à 20h, heure Française

Protégeons l’Amazonie maintenant : évènement mondial le 18 février 2021 à 20h, heure Française

Terra Libre réalisé par Gert-Peter Bruch

Terra Libre réalisé par Gert-Peter Bruch

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).