Leprechaun réalisé par Mark Jones

Leprechaun réalisé par Mark Jones

Leprechaun est un film Américain réalisé par Mark Jones, sorti en 1993. Il s’agit du premier film de la série de films d’horreur (8 en tout) inspirée par la créature féerique Irlandaise éponyme. Ces films mettent tous en scène l’acteur Warwick Davis à l’exception des deux derniers.

Dan O’Grady revient aux États-Unis après avoir dérobé l’or d’un leprechaun irlandais. Mais celui-ci l’a suivi et compte bien récupérer son or. Dan enterre alors le trésor près de sa maison. Plusieurs années plus tard, un père, sa fille et trois jeunes peintres en bâtiment découvrent le trésor alors qu’ils emménagent dans la maison. Ils déchaînent alors la colère du leprechaun qui désire retrouver son bien par tous les moyens possibles…

Leprechaun marque le début de la carrière de l’actrice Jennifer Aniston.

Bien que le titre soit inchangé en France, le doublage français du film ne mentionne jamais le mot « leprechaun », préférant le traduire par « farfadet ».

Genre : horrifique – Nationalité : Américaine – Date de sortie en VOD : 18 mars 2017 – Durée : 1h 32min – Avec Warwick Davis, Jennifer Aniston et Ken Olandt.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Les Merveilleux pouvoirs des chats écrit par Ellen Dugan

Les Merveilleux pouvoirs des chats écrit par Ellen Dugan

Smile écrit et réalisé par Parker Finn

Smile écrit et réalisé par Parker Finn

Crawl réalisé par Alexandre Aja

Crawl réalisé par Alexandre Aja

La Proie du Diable réalisé par Daniel Stamm

La Proie du Diable réalisé par Daniel Stamm

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).