Buffy contre les Vampires – 1997 -2003 disponible sur Amazon prime video

Buffy contre les Vampires – 1997 -2003 disponible sur Amazon prime video

Buffy Summers vient de s’installer à Sunnydale avec sa mère, Joyce, et a une identité secrète. Elle est tueuse de vampires, elle est même La tueuse de vampires, seule jeune fille de sa génération a porté ce fardeau et elle découvre rapidement que son lycée est construit sur la Bouche de l’Enfer qui déverse de manière hebdomadaire vampires et autres créatures plus mortelles les unes que les autres. Dans sa mission elle est supervisée par Giles, bibliothécaire du lycée et Observateur en charge de veiller sur elle et ses deux lycéens avec qui elle s’est li d’amitié, Willow et Alex, alors qu’un ténébreux jeune homme, Angel, lui tourne autour cachant un secret.

Buffy contre les vampires ce sont 7 saisons et 144 épisodes diffusés entre 1997 et 2003, une série dérivée, Angel, de 5 saisons et 110 épisodes, une floppée de romans et comics qui ont poursuivi l’histoire au-delà dela série télévisée et un reboot à venir.

La série fut crée par Joss Whedon (Avengers 1 et 2, Firefly, Dollhouse, …) et a lancé la carrière de Sarah Michelle Gellar dans le rôle titre, Alyson Hannigan dans le rôle de Willow (How I met your mother), David Boreanaz (Angel et Bones), James Marsters (Smallville, Runaways) et bien d’autres.

L’idée de départ de Joss Whedon était de jouer avec le stéréotype de la jolie blonde qui se faisait tuer aussitôt dans les films d’horreurs ou fantastiques en la rendant capable de détruire son adversaire et n’ayant plus besoin d’un homme pour la sauver. Il a d’abord écrit un film sorti en 1992 en avant de concrétiser totalement sa vision par la série.

Mais au delà de cela Buffy contre les Vampire, c’est un monument de la pop culture qui a marqué l’histoire de la télévision.

Par sa construction tout d’abord, elle suit le principe de créer un antagoniste dans chaque épisode et pour autant très vite met en place une trame qui se poursuit sur l’ensemble de la saison voire les saisons suivantes. Jusque là la plupart des séries en dehors des soaps privilégiaient que de ne raconter des histoires sur un épisode pour ne pas perdre le spectateur. Buffy avec le temps devint tellement feuilletonnant que tout simplement chaque épisode s’ouvrait sur un « Dans les épisodes précédents… » systématique tant le scénario prenait de l’ampleur.

Par son écriture dans un second temps, Buffy est remplie de références à la pop culture, la bande de Buffy se surnomme eux même le Scooby gang en référence à Scooby Doo par exemple. La série s’ancre ainsi dans le réel en citant des films et des séries à la pelle parlant aux spectateurs. De très nombreux scénaristes sont passés par cette série pour se former et ont créé de nombreuses séries derrière essaimant la technique d’écriture de Joss Whedon. David Fury a travaillé par la suite sur Lost et  24 heures chrono,  Jane Espenson, Battlestar Galactica et Once Upon a Time, Doug Petrie, Les Experts et Daredevil. Steven S De Knight a aussi travaillé sur Daredevil, Smallville et créé Spartacus, Drew Goddard a d’abord écrit pour Alias, Lost, Daredevil et a basculé dans le cinéma en écrivant Seul sur Maus et réalisant les très bons Cabin in the Wood et Sale temps à El Royale.

Par ses thématiques enfin, dès le départ les monstres dans Buffy sont une manière de faire une parabole sur les difficultés de l’adolescence puis de la bascule dans le monde adulte. Ainsi le personnage de Willow et son rapport à la magie devient très vite une manière de parler des addictions aux drogues et des conséquences dramatiques que cela peut entraîner. Mais surtout Buffy crée sa propre mythologie  qui s’enrichit au fur et à mesure des saisons et que les personnages mûrissent. Sur ces principes là de très nombreuses séries sont devenues des filles de Buffy telles que Charmed, sortie l’année suivante face au succès de Buffy, Smallville et Roswell. Elle a apporté une approche neuve et moderne de la mythologie du vampire couplée avec les romans d’Anne Rice ce qui a donné naissance à True blood, Vampire Diairies et toutes ces séries dérivées. Mais c’est sans doute Supernatural qui est la série où l’influence de Buffy se ressent le plus.

Cependant Supernatural passe à côté de l’élément majeur qu’a apporté Buffy contre les Vampires : l’écriture des personnages féminins et le propos profondément féministe de la série.

Si Buffy est littéralement une jeune fille blonde qui fout des tatanes au patriarcat qui prend la forme des monstres qu’elle affronte mais aussi de l’autorité qu’elle subit émanant du conseil des observateurs là pour la guider officiellement mais pour l’étouffer dans les faits, l’ensemble de tout le casting féminin de la série n’est pas en reste.
Willow passe d’une jeune fille discrète et timide accro aux ordinateurs a une surpuissante sorcière qui fait son coming out au milieu e série et a offert le premier baiser lesbien de l’histoire de la télévision non câblée en prime time.
Cordelia passe d’une jolie brune superficielle en une femme forte qui déploiera ses ailes dans la série dérivée Angel.
Tara douce, tendre et fragile compagne de Willow s’émancipe d’une famille toxique et destructrice pour devenir forte tout en restant profondément empathique envers les uns.
Anya ex démone spécialisée dans la vengeance des hommes infidèles explore son humanité en s’émancipant comme jeune femme indépendante par son travail mais pas à l’abri pour autant de s’ouvrir à l’amour.
Joyce enfin est une mère célibataire qui travaille, élève sa/ses fille(s) seule a une vie amoureuse et son propre cheminement qui mènera à un des épisodes les plus poignants et tragiques de la télévision.
Faith, tueuse de vampires tout comme Buffy s’enivre du pouvoir et de la force qu’elle a acquiert et commettra le pire avant de partir dans une longue quête de rédemption.


Les femmes dans Buffy ont de multiples facettes et chaque nouveau personnage en apporte de nouvelles. Les personnages masculins ne sont pas pour autant étouffés et se développent sans écraser les personnages féminins.
Giles est une figure paternelle qui va choisir de prendre parti pour celle sur laquelle il veille plutôt que pour l’institution qu’il représente.
Alex est un garçon ordinaire qui apprend qu’être un homme ce n’est pas écraser les femmes mais de s’enrichir de la force qu’elle lui apporte et de la loyauté qu’il leur donne en retour.
Spike et Angel sont tous deux dans la même situation, en quête de rédemption et d’être digne de Buffy vers laquelle leurs cœurs les portent.
La série va présenter en antagonistes aussi bien des masculinités toxiques telles que Warren que des féminités toxiques telles que Gloria.
Buffy est une inversion du schéma traditionnel du rapport entre féminité et masculinité. Le sexe « fort » est la femme et le sexe « faible » l’homme ce qui permet à ce que les personnages féminins demeurent des figures d’autorité tant par leur force que leur esprit et aux personnages masculins d’exprimer leurs émotions et sentiments.
La conclusion de la série est une apogée de ce message féministe brisant les règles que Buffy a subi jusque là pour offrir un message simple clair : Vous pouvez être qui vous voulez et personne n’a à vous dicter ce que vous voulez devenir.

Autres thèmes majeurs de la série la rédemption et le sacrifice sont les clefs de voûtes de la mythologie du buffyverse. Angel et Spike sont les deux personnages majeurs en quête de cette rédemption de leurs passés et chacun acceptera de faire les sacrifices nécessaires pour l’atteindre. Willow subit de manière dramatique les conséquences de ses actes en faisant de ses proches les victimes de ses choix et passe aussi par la suite par cette recherche de rédemption. C’est aussi le cas d’Anya et son passé de démone et de Faith qui devra assumer les actes qu’elle a commis.
Buffy quant à elle va jusqu’au bout du bout de sa mission prête à plusieurs reprises à l’ultime sacrifice pour sauver les autres.

Buffy contre les Vampires est enfin une série fantastique introduisant dans sa mythologie la totalité des monstres du folklore traditionnel vampires, loup garous, démons, etc… et en créant des nouveaux. Si la série a un ton léger et beaucoup d’humour elle bascule très rapidement dans le drame et quand la mort frappe c’est dévastateur et on se remet difficilement de la mort de certains des personnages majeurs rencontrés.
Elle a très tôt introduit des épisodes spéciaux consacrés à Halloween certains sombres et d’autres très drôles et a su offrir des épisodes tout simplement brillants d’écritures et terrifiants.


Au panthéon restera Hush/Un silence de mort épisode 10 de la saison 4 qui a introduit avec les Gentlemen parmi les monstres les plus terrifiants qui soient jouant avec modernisme avec le conte de fée horrifique servi par une mise en scène brillante et un concept assez unique.

L’intégrale est disponible sur Amazon prime video.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

STARGIRL, découvrez l’héroïne DC Universe sur WARNER TV !

STARGIRL, découvrez l’héroïne DC Universe sur WARNER TV !

Charmed : le Reboot

Charmed : le Reboot

The Rookie Saison 2

The Rookie Saison 2

L’aliéniste : L’ange des ténèbres – Saison 2

L’aliéniste : L’ange des ténèbres – Saison 2

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).