Iron Hammer against the Witch – Tome 1 de Shinya Murata et Daisuke Hiyama

Dans la ville sainte de Sévolle, l’église Catholique pratique encore régulièrement la chasse aux sorcières…

Les exécutions de sorcières sont devenus une distraction pour les habitants de Sévolle mais aussi un moyen pour ces derniers de montrer leur dévotion et leur loyauté envers l’église. Sauf qu’en réalité, cette chasse aux sorcières est organisé par un démon. Que deviennent les victimes de ces atrocités ? La revanche des sorcières débute maintenant…

A Sévolle, l’église réalise une grande chasse aux sorcières et, aujourd’hui, une nouvelle femme est huée par la foule. Cependant, une envoyée de Sa Seigneurie, Domino, intervient pour tenter de sauver les habitants de leurs péchés. Malheureusement, l’enfant, épuisée par les tortures subies, devient une véritable sorcière et tue tous ceux qui l’ont accusée auparavant. Seule la magie de Domino protège la ville de l’éradication.

Malgré tout, les morts sont nombreux et, pour avoir échoué à totalement sauver Sévolle, Domino est envoyée dans l’unique endroit qui échappe encore à l’emprise de l’église. Son but ? Se débarrasser des sorcières « hérétiques ». Cependant, est-ce vraiment là son seul objectif ? Sera-t-il si simple à remplir ?

Iron Hammer against the Witch est une nouvelle série en 3 tomes très prometteuse. Elle prend pour base la chasse aux sorcières et son concept, que tout le monde connait, de grande supercherie. Sauf qu’elle va encore plus loin : si, au lieu de tuer les sorcières, toutes ces tortures, tous ces meurtres, les créaient, si tout ça n’était que l’œuvre du malin pour s’immiscer dans notre univers.

Ainsi, l’église apparaît désorganisée, incompétente, ou même vendue. Au milieu de tout ça, Domino se dresse, imperméable à tout ça, ne voulant qu’une chose, mettre fin à cette parodie de religion. Alors peut-être les hommes pourront-ils arrêter leurs actes abominables.

Ce premier tome est cru, à la fois par ses images que par son verbe. Il n’hésite pas à décrire les atrocités commises sur ces femmes, même jeunes. Horreurs perpétrées par l’église au nom de leur croyance, reflet de notre propre Histoire, qui se retournent contre leurs commanditaires, lorsque leurs actions créent leurs ennemis.

Editeur : Delcourt / Tonkam – Collection : Sheinen – Scénario : Shinya Murata – Dessin : Daisuke Hiyama – Date de parution : 07 Novembre 2018 – 192 pages – Prix : 7,99 €.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

La déesse de 3000 ans de Fumitaka Kato

La déesse de 3000 ans de Fumitaka Kato

Les carnets de l’apothicaire

Les carnets de l’apothicaire

Frankenstein Juni Ito

Frankenstein Juni Ito

Nina du Royaume aux étoiles – Tome 1 de Rikachi

Nina du Royaume aux étoiles – Tome 1 de Rikachi

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).