D’où l’on vient (In the Heights) réalisé par Jon M.Chu

D’où l’on vient (In the Heights) réalisé par Jon M.Chu

L’auteur de Hamilton et le réalisateur de CrazyRich Asians vous invitent à participer à l’événement de l’été où les rues vibrent au rythme de la musique et les rêves les plus modestes prennent une ampleur inédite…

Les lumières scintillent à Washington Heights ! Une bonne odeur de café chaud flotte près de la bouche de métro de la 181e rue où les habitants du quartier, solidaires et débordant de vie, restent unis grâce à leurs rêves les plus fous. C’est là que vit Usnavi (Anthony Ramos), patron sympathique et charmant d’une bodega, qui épargne le moindre dollar dans l’espoir d’une vie meilleure.

D’où l’on vient (In the Heights) mêle les paroles et la musique entraînante de Lin-Manuel Miranda au style vivant et authentique de John M. Chu, capable d’évoquer un monde à la fois singulier et universel.

Jon M. Chu (Crazy Rich Asians) signe la mise en scène sur un scénario de Quiara Alegría Hudes, inspiré de la comédie musicale dont les paroles et la musique sont de Lin-Manuel Miranda, le livret de Quiara Alegría Hudes et l’idée originale de Miranda. 

In the Heights qu’il a monté à Broadway en 2005 et dans lequel il jouait lui a valu 4 Tony Awards dont celui du meilleur musical et mis le pieds à l’étrier pour créer Hamilton (11 Tony Awards).

D’où l’on vient (In the Heights) a été tourné à New York et, pour l’essentiel, en décors naturels dans le quartier dynamique de Washington Heights.

Les premières minutes du film nous entraîne dans un rythme endiablé et mené par une caméra virevoltant au rythme de la musique alors que Usnavi s’adresse et regarde le spectateur brisant le 4e mur. Le scénario l’explique simplement en nous mettant à la place des enfants à qui il raconte sa vie à Washington Heights, quartier de New York refuge des communautés latino-américaines.

Dès lors derrière des chansons entraînantes et force chorégraphies on nous parle de la place des latinos dans une Amérique pas toujours tendre avec eux.

Les plus anciens évoquent les motivations de leur immigration sur ce pays où il y a du travail même si souvent celui-ci consiste aux emplois subalternes.
Les plus jeunes leur désir de partir vers leurs origines dont ils projettent une version fantasmée mais aussi le fait que ce quartier bigarré dans cette grande ville, et bien c’est chez eux, et qu’ils sont en train de le perdre au profit d’une classe sociale plus aisée qui les en expulse.

Cette comédie musicale, c’est celle des humbles, où une chanson se passant dans un salon de coiffure va voir toutes les femmes du quartier de tous âges rires et parler potins tout en se faisant coiffer et faire les ongles, où tout le monde va se rendre à la piscine municipale et évoquer ce qu’ils feraient s’ils gagnaient au loto.

Au milieu de cette vie de quartier se tissent des histoires d’amour et l’avenir d’une famille de cœur réunie autour de Abuela Claudia, grand mère de tout le monde bien qu’aucuns ne soient de sa chair, qui a recueilli et veillé sur chacun toute sa vie.

J’ai été entrainé à la première minute et jusqu’à la dernière.
Ce film est une explosion de couleurs et émotions au rythmes endiablés ; une merveilleuse adaptation.

Genre : comédie musicale – Nationalité : Américaine – Date de sortie : 23 juin 2021 – Durée : 2h23 – Distributeur : Warner Bros. France.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Bohemian Rhapsody réalisé par Bryan Singer

Bohemian Rhapsody réalisé par Bryan Singer

Annette réalisé par Leos Carax

Annette réalisé par Leos Carax

Rocketman réalisé par Dexter Fletcher

Rocketman réalisé par Dexter Fletcher

Pitch Perfect 3 réalisé par Trish Sie

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).