Effacer l’historique réalisé par Gustave Kervern et Benoît Delépine

Effacer l’historique réalisé par Gustave Kervern et Benoît Delépine

Dans un lotissement en province, trois voisins sont en prise avec les nouvelles technologies et les réseaux sociaux. Il y a Marie, victime de chantage avec une sextape, Bertrand dont la fille est harcelée au lycée et Christine, chauffeur VTC dépitée de voir que les notes de ses clients refusent de décoller. Ensemble, ils décident de partir en guerre contre les géants d’internet. Une bataille foutue d’avance, quoique…

C’est un trio de mesdames monsieur tout le monde que réunit ce film écrit et réalisé par Gustave Kervern et Benoît Délépine. Ce duo nous a déjà donné de sacrées merveilles telles que Mammuth et plus récemment Saint-Amour et I feel good.

On retrouve ici leur patte et cette capacité à conter des histoires qui pourraient sembler banales et qui par touches vous font basculer des éclats de rires à l’émotion en quelques secondes tout en prenant le temps de faire un cinéma social qui raconte avec tendresse et sans mépris la classe moyenne.

Blanche Gardin (WorkinGirls, Selfie) est désarmante en mère de famille à la dérive prise dans une histoire de chantage ubuesque de sextape, Denis Podalydès (Les grands esprits, La belle époque) incarne un père de famille dépassé face au harcèlement que subit sa fille au lycée et sur les réseaux sociaux et enfin Corinne Masiero (De rouille et d’os, Louise Wimmer) touchante en chauffeure VTC confrontée au sentiment de n’avoir aucune reconnaissance face aux efforts qu’elle fournit pur offrir le meilleur service qu’elle peut.

Ce trio d’amis nous entraîne alors dans une lutte à la Don Quichotte face aux moulins à vent afin de réclamer des clouds d’internet, des réseaux sociaux et des algorithmes, qui supprimer une vidéo faite à son insu, qui l’arrêt de la diffusion des humiliations subies par son enfant, qui la reconnaissance de la légitimité de son travail. Ces demandes raisonnent terriblement d’actualité dans notre monde régit par des réseaux sociaux intrusifs et opaques quant aux données qu’ils conservent de chacun.

Tout comme dans leurs précédents films, I feel good en particulier, les réalisateur ont un discours social qui avec humour traite de sujets concernant chacun. On est moins dans un discours de la déconnexion d’internet que la recherche d’une certaine moralité et respect de la part de chacun au sein des réseaux sociaux.

J’ai été particulièrement touché par la performance de Corinne Masiero et son personnage tendre et bourrue à la fois, pleine de maladresse car désemparée de ne pas recevoir de reconnaissance des attentions qu’elle prodigue. On a envie de hurler avec elle la frustration que cette situation lui fait ressentir.
Blanche Gardin est plus déstabilisante, personnage difficile à cerner au départ , il faut un peu de temps pour comprendre la situation qu’elle traverse dans une scène de fête d’anniversaire poignante.
Denis Podalydès est formidable en père exemplaire voulant le bonheur de sa fille et prenant le temps de répondre à tous les appels de téléprospecteurs, voulant conserver de l’humain même dans les contacts virtuels qu’il a.

Effacer l’Historique est un film drôle et touchant aux personnages hauts en couleurs à découvrir sans hésiter.

Genre : comédie dramatique – Nationalité : Franco-Belge – Date de sortie : 26 août 2020 – 1h46 – Blanche Gardin, Denis Podalydès et Corinne Masiero – Distributeur : Ad Vitam.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Gaston Lagaffe réalisé par Pierre-François Martin-Laval

Gaston Lagaffe réalisé par Pierre-François Martin-Laval

Le Retour du Héros réalisé par Laurent Tiard

Le Retour du Héros réalisé par Laurent Tiard

Camping 3 réalisé par Fabien Onteniente

Camping 3 réalisé par Fabien Onteniente

Parents d’élèves réalisé par Noémie Saglio

Parents d’élèves réalisé par Noémie Saglio

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).