L’innocent réalisé par Louis Garrel

L’innocent réalisé par Louis Garrel

Présenté hors compétition au Festival International du Film de Cannes 2022.

Quand Abel, un jeune veuf, apprend que sa mère, la soixantaine, est sur le point de se remarier avec un homme emprisonné, il panique ! Avec Clémence, sa meilleure amie, il va tout faire pour protéger Sylvie. Mais lorsqu’il rencontre Michel, son beau-père, de nouvelles perspectives s’offrent à lui.

J’ai adoré cette comédie Française. D’abord et avant tout car cette histoire est emplie d’un humour tout en finesse, très percutant. D’ailleurs, dans la salle, je n’étais pas la seule à rire de bon cœur. Beaucoup de spectateurs étaient également franchement hilares.

Ensuite, le casting : il est absolument brillant. Chaque personnage, y compris les seconds rôles, est charmant, tout en subtilité à la psychologie affinée.

Enfin, la trame est vraiment touchante. Elle évoque l’être humain, ses relations, ses peurs, ses failles et ses détresses. C’est bouleversant !

Genre : comédie – Nationalité : Française – Durée : 1h40 – Date de sortie au cinéma : 12 octobre 2022 – Avec Louis Garrel, Rochdy Zem, Anouk Gninberg et Noémie Merlant – Distributeur : Ad Vitam.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Coupez réalisé par Michel Hazanavicius

Coupez réalisé par Michel Hazanavicius

Ténor réalisé par Claude Zidi Jr

Ténor réalisé par Claude Zidi Jr

S.O.S Fantômes : L’héritage réalisé par Jason Reitman

S.O.S Fantômes : L’héritage réalisé par Jason Reitman

Joséphine s’arrondit réalisé par Marilou Berry

Joséphine s’arrondit réalisé par Marilou Berry

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).