Indiana Jones : le cadran de la destinée

Dernière diffusion télévisée : lundi 11 mars 2024 à 21h sur Canal + Box-Office.

J’ai vu mon 1er Indiana Jones au cinéma en 1984 (Le Temple Maudit). J’avais 7 ans. Pour le cadran de la destinée (2h34), en salles le 28 juin 2023, j’en ai 46. Indiana Jones m’a donc suivie toute ma vie de cinéphile ! Ou presque !

L’archéologue est également l’un des personnages les plus emblématiques de la pop culture : le chapeau, le fouet, le thème musical sont autant de marqueurs incontournables du cinéma. D’ailleurs, il était impensable de ne pas les retrouver dans ce 5e opus. Comme les nazis, Marion ou Sallah. On voit même une photo de Henry Jones Senior (Sean Connery dans la dernière croisade). Même si Demi-Lune ou Marcus Brody ainsi qu’un certain mysticisme (exit les références aux deistés des deux premiers opus, ici, on fait face à la science spirituelle) m’ont manqué (et que certains passages sont un peu longs à mon goût), j’ai retrouvé tous les marqueurs de la saga. De plus, il n’y a pas de jeunisme en vue (excellent point pour le film) : Indiana Jones est vieux, il est retraité et ne fait pas comme si ce n’était pas le cas. De plus, l’histoire se tient.

Présenté au Festival de Cannes 2023, hors compétition, le cadran de la destinée est l’un des films les plus attendus de l’été 2023.

A voir, le documentaire Indiana Jones : à la recherche d’une icône.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Avatar la voie de l’eau réalisé par James Cameron

Avatar la voie de l’eau réalisé par James Cameron

Les 7 Samouraïs réalisé par Akira Kurosawa

Les 7 Samouraïs réalisé par Akira Kurosawa

La Planète des singes : Le Nouveau Royaume réalisé par Wes Ball

La Planète des singes : Le Nouveau Royaume réalisé par Wes Ball

La petite sirène réalisée par Rob Marshall

La petite sirène réalisée par Rob Marshall

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).