Chouf réalisé par Karim Dridi

Chouf est le dernier volet de la trilogie Marseillaise réalisée par Karim Dridi. C’est avec le premier opus, Bye-Bye, en 1995, que le cinéaste a pu découvrir la ville cinématographiquement. Il réalisa douze ans après Khamsa qui lui a permis de rencontrer des enfants gitans et des adolescents des quartiers nord. C’est parce que cette expérience était si forte qu’il a voulu revenir à Marseille tourner Chouf.

Chouf signifie regarde en Arabe. C’est le nom des guetteurs des réseaux de drogue de Marseille. Sofiane, 24 ans, brillant étudiant, intègre le business de son quartier après le meurtre de son frère, un caïd local. Pour retrouver les assassins, Sofiane est prêt à tout. Il abandonne famille, études et gravit rapidement les échelons. Aspiré par une violence qui le dépasse, Sofiane découvre la vérité et doit faire des choix.

Chouf est un film extraordinaire : violent, cruel, réaliste. Il est aussi touchant : l’amour fraternel, la loyauté et ses conséquences. La’cation se déroule à Marseille. Mais, cela pourrait arriver n’importe où. Ou presque !

Genre – Drame – Nationalité : Française – Date de sortie : 05 octobre 2016 Durée : 1h 48 – Distributeur : Pyramide Distribution.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Julie (en 12 chapitres) réalisé par Joachim Trier

Julie (en 12 chapitres) réalisé par Joachim Trier

Le drame Français les trois fantastiques réalisé par Michael Dichter

The Revenant réalisé par Alejandro González Iñárritu

Toutes les Couleurs du Monde réalisé par Babatunde Apalowo

Toutes les Couleurs du Monde réalisé par Babatunde Apalowo

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).