Pupille réalisé par Jeanne Herry

Jeanne Herry a choisi pour son deuxième long métrage de se pencher sur l’adoption et plus précisément sur la période où l’enfant est remis à l’adoption, rarement évoquée au cinéma selon elle. S’il ne s’agit pas d’un sujet qui la touche directement, une de ses amies a adopté un enfant. Cet événement lui a donné envie de se renseigner sur le processus

Théo est remis à l’adoption par sa mère biologique le jour de sa naissance. C’est un accouchement sous X. La mère à deux mois pour revenir sur sa décision… Ou pas. Les services de l’aide sociale à l’enfance et le service adoption se mettent en mouvement. Les uns doivent s’occuper du bébé, le porter (au sens plein du terme) dans ce temps suspendu, cette phase d’incertitude. Les autres doivent trouver celle qui deviendra sa mère adoptante. Elle s’appelle Alice et cela fait dix ans qu’elle se bat pour avoir un enfant. Pupille est l’histoire de la rencontre entre Alice, 41 ans, et Théo, trois mois.

Quel film ! Je pleure très peu au cinéma. Et les drames Français ont le plus souveant le don de m’ennuyer fermement. Sauf que … Il y a parfois des moments de grâce. Le précédent (avant ce film), c’était Indigènes en 2006 (il a donc fallu 12 ans). J’avais commencé à verser une larme à peine 10 minutes après le générique de début et me suis arrêté plus d’heure après la fin. Pour Pupille réalisé par Jeanne Herry, tout pareil ! Ce métrage n’est pas triste à proprement parler. Son ton est certes grave : le sujet est délicat. On parle de souffrance, du combat de l’adaption, des difficultés rencontrées par les services de l’aide sociale à l’enfance (les êtres humains qui les composent semblent parfois être confrontés à la douleur, au mur de l’administration, etc.). Le ton est juste et émouvant. Sandrine Kiberlain, Gilles Lellouche et Élodie Bouchez sont tous les trois absolument parfais dans leur personnage respectif.

Une histoire à voir absolument.

Genre : drame – Nationalité : Française – Date de sortie : 05 décembre 2018  Durée : 1h47 – Avec Sandrine Kiberlain, Gilles Lellouche et Élodie Bouchez – Distributeur : StudioCanal.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Né un 4 juillet réalisé par Oliver Stone

Né un 4 juillet réalisé par Oliver Stone

Parasite réalisé par Bong Joon ho

Parasite réalisé par Bong Joon ho

Les Amandiers réalisé par Valéria Bruni Teneshi

Les Amandiers réalisé par Valéria Bruni Teneshi

Julie (en 12 chapitres) réalisé par Joachim Trier

Julie (en 12 chapitres) réalisé par Joachim Trier

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).