Ne coupez pas ! réalisé par Shinichiro Ueda

Ne coupez pas ! réalisé par Shinichiro Ueda

Le tournage d’un film horrifique bat son plein dans une usine désaffectée. Techniciens blasés, acteurs pas vraiment concernés, seul le réalisateur semble investi de l’énergie nécessaire pour donner vie à un énième film de zombies à petit budget. Pendant la préparation d’un plan particulièrement ingrat, le tournage est perturbé par l’irruption d’authentiques morts-vivants.

C’est avec un budget de 27 000 $ et un tournage en 8 jours que des étudiants d’une école d’art dramatique Tokyoïte ont réalisé ce film. Grâce au bouche-à-oreille, sa diffusion est passée d’une petite salle art et essai de Tokyo à une distribution Nationale, rapportant au passage 26 millions de dollars au box-office Nippon.

Le film a reçu de nombreux prix en festivals à l’international. Dont une belle collection de prix du public et de meilleur film mais aussi une mention spéciale du jury Nouvelles Vagues au Festival International du film de la Roche sur Yon de 2018 et le Soleil d’Or du Festival du cinéma Japonais contemporain Kinotayo 2019 à Paris.

Le défi du métrage est de réussir à nous plonger dans une histoire de film de zombies en un seul plan séquence. Donc tourné par une seule caméra, en temps réel et sans coupes. Cela implique donc que les effets doivent être faits en direct, en particulier les maquillages, et que le réalisateur n’a pas droit à l’erreur.

Mais au-delà de la prouesse technique faite avec des moyens minimaux, la trame bascule très vite dans la farce totale. Les effets justement sont faits « maison », le caméraman tremble, se casse la gueule, les acteurs se débrouillent comme ils peuvent dans le temps imparti voire semblent improviser leur texte.

La première demi-heure est déroutante et on se demande ce que l’on fait là et au final on est emporté dans cette ambiance totalement dingue et tout prend sens dans le reste du film. Tout est voulu depuis le début que ce soit le mauvais jeu des acteurs, les rebondissements sans queue ni tête, les maquillages pas effrayants pour deux sous. Le film nous raconte une histoire hilarante à travers laquelle on découvre des vrais zombies guère mieux que les faux zombies-acteurs menés par un faux réalisateur totalement déjanté et une fausse équipe technique catastrophique.

J’ai rarement autant ri  durant un film et encore plus un film d’horreur. Il est à ne pas louper et à tout pour devenir un film culte dans les prochaines années.

Ce film a un remake Français réalisé par Michel Haznavicious, avec Romain Duris et Bérénice Béjo, en ouverture du Festival de Cannes 2022.

Titre original : Kamera o tomeru na! – Genre : comédie horrifique – Nationalité : Japonaise – Date de sortie au cinéma : 24 avril 2019 – Disponible sur Filmo : 13 mai 2022 – Durée : 1h36 – Distributeur : Les Films de Tokyo – Bande annonce.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Ça – Chapitre 1 réalisé par Andrés Muschietti

Ça – Chapitre 1 réalisé par Andrés Muschietti

Sans un bruit réalisé par John Krasinski

Sans un bruit réalisé par John Krasinski

Arthur, la malédiction réalisé par Barthélémy Grossmann

Arthur, la malédiction réalisé par Barthélémy Grossmann

Instinct de survie – The Shallows réalisé par Jaume Collet-Serra

Instinct de survie – The Shallows réalisé par Jaume Collet-Serra

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).