Jeux olympiques d’été de 2024 à Paris – France

Jeux olympiques d’été de 2024 à Paris – France

Les Jeux olympiques d’été de 2024 (du 26 juillet au 11 août), officiellement appelés les Jeux de la XXXIIIe olympiade de l’ère moderne, seront célébrés en 2024 à Paris, en France, qui ne sera cependant officiellement élue que lors de la 131e session du CIO à Lima, au Pérou, le 13 septembre 2017, alors même qu’elle n’est plus que l’unique candidate.

Les villes de Hambourg, Rome, et Budapest étaient également en lice jusqu’à leurs retraits, respectivement les 29 novembre 2015, 11 octobre 2016 et 22 février 2017 ; et la ville de Los Angeles a obtenu les Jeux olympiques de 2028, à la suite d’un accord avec le CIO, le 31 juillet 2017. Après Londres (1908, 1948, 2012), Paris deviendra la deuxième ville à célébrer les Jeux olympiques d’été pour la troisième fois (1900, 1924, 2024), cent ans après les derniers, avant que ce ne soit le tour de Los Angeles (1932, 1984, 2028).

Dès le 8 décembre 2016, Thomas Bach, le président du Comité international olympique, avait réfléchi à une double-attribution sous le prétexte que « nous produisons trop de [dossiers] perdants ». Le 17 mars 2017, il confirme et émet l’hypothèse d’une attribution simultanée des JO 2024 et 2028, afin de conserver les « deux excellentes candidatures » de Paris et Los Angeles, les deux dernières villes encore en course pour l’édition 2024. Cette solution assurant donc aux deux villes d’obtenir l’organisation des Jeux olympiques, en 2024 pour l’une, en 2028 pour l’autre.

Le 13 mai 2017, le maire de Los Angeles Eric Garcetti se dit favorable à cette proposition, ajoutant « je sais que je n’ai pas une position orthodoxe sur la question et je sais que Paris a pu dire par le passé que c’était 2024 ou rien », n’écartant pas ainsi l’idée de voir sa ville organiser les JO 2028, afin de laisser à Paris le soin d’organiser ceux de 20248. Le 9 juin 2017, le bureau exécutif du Comité international olympique adopte à l’unanimité la recommandation du président Thomas Bach en faveur d’un double vote à Lima le 13 septembre, pour désigner les villes-hôtes des Jeux olympiques 2024 et 2028, soit Paris et Los Angeles dans un ordre qui reste à définir.

Le 11 juillet 2017, lors d’une session extraordinaire à Lausanne où les deux villes présentent leurs projets, la centaine de membres du CIO approuvent cette décision, sans surprises9. Le 31 juillet, le CIO annonce qu’il est parvenu à un accord avec la ville californienne pour qu’elle organise l’édition 2028, Paris restant seul en lice pour l’organisation des Jeux olympiques de 2024.

En novembre 2019, on apprend que la pétanque n’y a pas encore sa place aux JO, que les organisateurs prévoient la neutralité carbone (il reste à décliner cette ambition dans les appels d’offres). Pour le village olympique, qui fera une belle place au bois, la Côte-d’Or rejoint officiellement la communauté « Terre de Jeux 2024 ».

En décembre 2019, le comité d’organisation des JO de 2024 a retenu le site polynésien de Teahupoo pour les épreuves de surf, l’un des sports additionnels des Jeux.

La Solideo annonce un partenariat avec les ports d’Ile-de-France et les Voies Navigables de France pour la construction du futur village olympique de Paris 2024. Avec toujours l’ambition de proposer les premiers Jeux Olympiques écologiques et responsables de l’histoire.

À Paris, même la Seine se prépare pour les JO 2024 ! La signature d’une convention de partenariat entre la Solideo (société de livraison des ouvrages olympiques), la préfecture d’Île-de-France et les ports de Paris et Voies Navigables de France donne la priorité au transport fluvial pour la construction du futur village olympique.

C’est sur la place de la Concorde à Paris qu’une arène de 35 000 places accueille les nouveaux sports urbains comme le break-dance ou le BMX.

L’emblème de Paris 2024

EmblemeParis2024

Décathlon habille les volontaires.

Le 14 novembre 2022, les mascottes, les Phryges, sont présentées.

Le Slip Français a développé une ligne de sous-vêtements Paris 2024 pour les JO. Par exemple, ces chaussettes mi-hauteur en coton à 21 €.

La mascotte coûte 50 € en premium (fabriquée entièrement en France) et 39 € si elle est cousue à l’autre bout du monde.

Le cahier de vacances pour adultes Paris 2024 est disponible en librairie depuis le 12 mai 2023 chez Hugo Publishing. Grâce à la centaine de quizz qu’il contient, il permet de vous (re)plonger dans l’univers olympique et de vous préparer aux JO de Paris 2024. Amusez-vous avec des quizz, des tests, des jeux et des exercices inédits.

Voici le parcours du relais de la flamme olympique.

Les tests du triathlon des JO à Paris ce 18 août 2023. Perso, je n’aurais pas mis un orteil dans la Seine 😅

À l’occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, la Cité des sciences et de l’industrie se réjouit d’accueillir le Comité olympique canadien, du 27 juillet au 11 août 2024, dans son centre de congrès (Centre des congrès de la Villette).

Paris 1924 – Un été de Jeux Olympiques d’Olivier Gaudefroy

Le récit des JO de Paris en 1924 et ses effets dans la vie parisienne de l’époque • Un récit qui mêle des histoires connues comme le héros des Chariots de Feu • Uun livre sur la vie de Paris dans ces années d’entre deux guerres.

À l’été 1924 à Paris se sont déroulés les Jeux olympiques, les VIIIe de l’ère moderne. Durant trois semaines, sur toutes les installations hôtes, les exploits des sportifs ont résonné et les records battus. À l’époque, les athlètes avaient un statut d’amateur et les héros des stades et des bassins se nommaient Johnny Weissmuler, le nageur américain et futur tarzan à l’écran, le « Finlandais volant » Ville Ritola, la nageuse américaine d’origine suédoise Martha Norelius ou bien encore le coureur écossais Eric Liddell dont l’existence fut le sujet d’un film des années 1980, Les Charriots de feu. La vie de tous les jours n’en continue pas moins à suivre son cours et si la bourgeoisie parisienne tire parti des Années folles, le reste de la population se contente d’un quotidien plus modeste. Alors que la France s’exerce à une première expérience de politique progressiste avec le gouvernement du cartel des gauches, déjà de sombres nuages planent sur le monde, conséquence d’une paix mal négociée, ce qui, une quinzaine d’années plus tard, plongera l’Europe dans les ténèbres.

Rue de Seine, 19,90 €, 350 pages, en librairie le 03 octobre 2023.

Sous la Seine, Sharksploitation made in France. Réalisé par par Xavier Gens (Farang, Hitman, Frontières), avec Nassim Lyes et Bérénice Bejo 🦈 En plein championnat du monde de triathlon sur la Seine, des requins s’invitent au spectacle. Diffusion sur Netflix le 05 juin 2024.

Le MuséoParc Alésia (côte d’or, région Bourgogne Franche Comté) célèbre l’année olympique et paralympique avec une saison pleine de nouveautés portée par une exposition événement : Ô Sport, des Jeux pour des dieux, labellisée Olympiade culturelle 2024, à découvrir à partir du 22 mars. Elle sera marquée par le passage de la flamme olympique le 12 juillet avec des spectacles hauts en couleurs. 🔥

Dès le samedi 10 février, venez nous rendre visite pour notre réouverture : entrez dans l’histoire et faites le plein d’émotions ! 😍

Découvrir toute la programmation : https://www.alesia.com/programmation/

Crédits photos : Sébastien PITOIZET, Nathalie STERNALSKI

Voici les médailles olympiques.

L’affiche officielle a été dévoilée lundi 04 mars.

L’exposition MATCH : Design & Sport – une histoire tournée vers le futur au musée du Luxembourg (Paris) du 13 mars au 11 août 2024.

Mes secrets de coach d’Alain Weisz aux éditions Solar : anecdotes, expériences et réflexions d’un coach de basket-ball 🏀 en cette année olympique.


La célèbre maison d’édition Panini lance, ce mardi 2 avril, un album inédit à l’occasion des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.

France Miniature à Elancourt (78 – Yvelines) sous le signe du sport, de l’inclusivité et de la biodiversité pour 2024.


Autres articles qui peuvent vous intéresser…

100 héros des jeux d’Alain Lunzenfichter

Coupe du Monde de Rugby 2023 (France)

Coupe du Monde de Rugby 2023 (France)

France All Blacks : 13 manières de battre les Néo-zélandais écrit par Olivier Villepreux

Suivre la coupe du Monde dans les meilleurs bars, sans se ruiner, avec Schlouk Map

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).