Mamma Primi, une trattoria 100% Italienne au coeur du quartier Parisien des Batignolles

Mamma Primi, une trattoria 100% Italienne au coeur du quartier Parisien des Batignolles

L’enseigne Big Mamma fondée par Tigrane Seydoux et Victor Lugger, après East Mamma près de Bastille et Ober Mamma à à Oberkampf, ouvre un 3e restaurant Italien appelé Mamma Primi. Il a ouvert ses portes le 01 septembre 2016 du côté des Batignolles dans le 17e arrondissement de la capitale Hexagonale.

Niché au 71 rue des Dames 75017 Paris, Mamma Primi se calque sur ses grands frères et propose des produits de grande qualité en provenance directe des producteurs, notamment des primi piatti, des pizzas au feu de bois, des cocktails ainsi qu’une carte de 120 références de vins Italiens à prix caviste en direct des vignerons.

Attention, il n’y a pas de réservation.

J’ai été agréablement surprise par ce restaurant : l’ambiance est joyeuse, le service (beaucoup de jeunes Italiens/iennes) est des plus aimables et souriants. L’Accent est mis sur les produits d’excellente qualité et d’une immense. Le vin rouge Sarde (à consommer avec moédration bien sûr) est peu connu mais bon. Et le prosecco attendu et tout aussi bon. À noter que les cocktails sont particulièrement soignés. À recommander sans hésiter !

Nos photos.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Le brasseur Italien Doppio Malto

Le brasseur Italien Doppio Malto

Le Banquet des Troubadours à Provins

Le Banquet des Troubadours à Provins

Pazzi le robot-pizzaïolo

Pazzi le robot-pizzaïolo

Hard Rock Café Paris

Hard Rock Café Paris

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).