Dance of Thieves écrit par Mary E. Peason

Dance of Thieves écrit par Mary E. Peason

Ancienne gamine des rues, Kazi de Brumevive est devenue une Rahtan, membre de la garde d’élite de la reine de Venda.

À la poursuite d’un criminel recherché par la couronne, elle se rend au Guet de Tor, à l’autre bout du royaume… Mais les Ballenger, qui contrôlent cette région, ne voient pas d’un bon œil l’intrusion d’une Rahtan sur leurs terres, et la mission de Kazi s’annonce périlleuse.

D’autant plus qu’elle se retrouve bientôt prisonnière de trafiquants de main-d’œuvre avec leur chef, Jase Ballenger. Et que celui-ci ne la laisse pas indifférente…

Commence alors un jeu du chat et de la souris au cours duquel Kazi pourrait bien perdre son âme. Et sa vie…

Ce roman se divise en chapitres s’articulant autour de deux voix : Kazi et Jase. Ainsi, on peut mieux apprécier les chamboulements et le ressenti de chacun.

Enchaînés l’un à l’autre lors d’une rafle par des marchands de mains d’œuvre, cette chaîne en fer deviendra un tremplin vers un autre lien qui se nouera entre eux.

Jase m’a beaucoup étonnée. Je le pensais orgueilleux et imbu de sa personne. Mais il se révèle tout le contraire : certes, il est fier mais il est aussi extrêmement dévoué envers sa famille. Il assume le rôle de Patrei en connaissance de la lourde responsabilité engendrée par un tel statut. Il est tenace, fort, et essaie d’être le plus juste possible. Tout au long de l’histoire, il devra jouer entre ses désirs et son devoir.

Kazi est une jeune femme pleine d’ombres, ces mêmes ombres qui lui ont permis de survivre plus jeune. Beaucoup de secrets, de colère, de regret l’entourent. Elle est extrêmement douée et dotée d’une patience et d’un sens du devoir qui seront aussi bien une force qu’une faiblesse. Insensible au début, elle devient plus touchante au fil des pages avec son douloureux passé dévoilé. Et son désir de mener deux vies distinctes équivaut à jouer avec le feu au risque de se brûler les ailes ou plutôt le cœur…

Les personnages secondaires ne sont pas en reste. Ils sont mêmes aussi importants que les héros car chacun participe à l’avancement de l’intrigue au bon moment, permettant à l’action de ne jamais retomber.

L’intrigue est un vrai jeu de dupes comprenant plusieurs joueurs dont certains restent inconnus même à la fin du tome. La mort du père de Jase est l’élément déclencheur de cette lutte de pouvoir, une lutte qui interagira avec la mission des soldats Rathan.

Le roman porte bien son titre : la danse des voleurs. Chacun se tourne autour, s’attire, se repousse, les machinations se font et se défont mais les apparences restent trompeuses …

J’ai été au départ assez perdue avec une impression de manque d’information. Sans doute liée au fait, qu’après vérification, ce tome est un spin off d’une autre série non traduite. Passées les premières pages, j’ai été engloutie dans ce roman fantasy à l’univers très riche. L’auteur nous offre un univers original que j’aurai aimé découvrir plus en profondeur.

Au vu du dernier chapitre, j’ai très hâte de découvrir la suite !!

Editeur : De La Martinière Jeunesse – 576 pages – Date de publication : 20 février 2020 – Prix : 21,60 €.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Les Frères Lehmann écrit par Stefano Massini

Les Frères Lehmann écrit par Stefano Massini

Le Manoir d’Alderney Écrit par Anne Perry

Le Manoir d’Alderney Écrit par Anne Perry

Le Mystère de la Chambre Bleue écrit par Jean d’Aillon

Le Mystère de la Chambre Bleue écrit par Jean d’Aillon

Dune : un chef-d’œuvre de la science-fiction écrit par Nicolas Allard

Dune : un chef-d’œuvre de la science-fiction écrit par Nicolas Allard

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).