La Crêperie des petits miracles écrit par Emily Blaine

La Crêperie des petits miracles écrit par Emily Blaine

La recette du bonheur contient toujours un peu de courage… et beaucoup d’amour.

Adèle a tout quitté : Paris, le grand restaurant dans lequel elle travaillait, la pression constante des cuisines, la misogynie du chef qui la bridait chaque jour un peu plus. Pour échapper au burn out, elle s’est réfugiée chez une amie de sa grand-mère, à Saint Malo. Dans la crêperie de Joséphine, elle reprend petit à petit ses marques, restant loin des cuisines mais s’occupant du service et des clients. Dans ce cocon gourmand et chaleureux, elle devient celle à qui l’on demande des conseils d’écriture pour un discours municipal, un dossier de candidature ou une lettre de réclamation. Alors, quand la crêperie est menacée de fermeture, Adèle est prête à tout pour empêcher que ce bastion d’humanité et de bienveillance ne disparaisse. À tout, y compris à convaincre Arnaud Langlois, puissant homme d’affaires fraîchement divorcé, de devenir son associé.

Lorsque je prends un livre d’Emily Blaine, je sais que je vais trouver exactement ce que je recherche dans une romance au moment où j’en ai besoin. Deux personnages avec un passif pas toujours rose qui n’ont pas forcément de liens directs, qui se rencontrent sur un coup du sort, qui s’aiment à en perdre haleine au premier regard. Puis tout s’écroule pour pourvoir ensuite se reconstruire dans un final qui fait battre mon cœur. Parce que oui, quand je prends un livre d’Emily Blaine, je suis rassurée, je sais que ça va bien se finir, que l’amour triomphera. Parfois j’ai besoin d’une lecture où je sais où je vais. Une lecture qui ne va pas me mettre à mal, tuer mon personnage préféré ou séparer mes amoureux !

La cerise sur le gâteau, c’est toute la construction du roman. Les personnages, les lieux, les rebondissements, tout est fluide et cohérent, cela se lit très vite et on peut poser le livre et le reprendre au bout de deux jours sans avoir besoin de revenir en arrière parce qu’on aurait oublié qui est qui ou quoi !

Dans ce roman, on démarre sur deux histoires parallèles. Celle d’Adèle Duval ancienne gagnante d’un concours de cuisine qui du jour au lendemain a tout quitté pour s’échapper à Saint Malo. Elle travaille dans la crêperie de Joséphine, une amie de sa grand-mère mais uniquement en tant que serveuse, depuis trois ans. Vous pensez bien que cela ne va pas plaire longtemps à la facétieuse propriétaire. C’est là qu’entre en scène Arnaud Langlois, ce père d’une petite fille, fraîchement divorcé après dix années d’un mariage « platonique ». Ils vont devoir se trouver, s’amadouer et enfin s’associer. Les histoires secondaires complètent le tableau, Joséphine et Armel avec leur je t’aime moi non plus, Eliza et Maël les amoureux transis, Sonia et ses rêves de stylisme et enfin, Judith et son mariage. Tout se mêle et se démêle pour le plaisir du lecteur. Adèle apporte son aide à ses amis et chacun met sa pierre à l’édifice pour aider leur amie à reprendre la vie qui lui convient.

Nous refermons la porte de la crêperie avec le sourire et surtout… avec l’envie d’en savoir plus sur d’autres personnages !

Éditeur : Harlequin – Date de parution : 01 avril 2020 (numérique), 03 juin 2020 (papier) – Prix papier : 16,90 € – Prix numérique : 6€90 – 396 pages

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

T’atteindre écrit par Elle Seveno

T’atteindre écrit par Elle Seveno

Broken Hope écrit par Alicia Garnier

Broken Hope écrit par Alicia Garnier

Too young écrit par Margot D.Bortoli

Too young écrit par Margot D.Bortoli

Bad girl sexy boy écrit pat Elizabeth O’Roark

Bad girl sexy boy écrit pat Elizabeth O’Roark

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).