La vire rêvée des chaussettes orphelines écrit par Marie Vareille

La vire rêvée des chaussettes orphelines écrit par Marie Vareille


Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous. – Paul Eluard Cher Bruce Willis, Que de choses aurais-je eu à te raconter si j’avais continué à coucher sur le papier mes confidences ! Nous voilà déjà en automne 2018 et bien des choses ont changé dans ma vie depuis 2011. Après avoir laissé Londres et le monde de la finance derrière moi , me voilà installée à Paris où je suis venue me réfugier et disparaître. Pour subsister, je n’ai eu d’autre choix que d’accepter un emploi dans une start-up au concept un peu fantaisiste : une application permettant de réunir les chaussettes orphelines disséminées de par le monde. J’ai deux patrons chez Everdream , Christophe Lemoine, entrepreneur aux multiples faillites et son associé, le séduisant Jérémy Miller avec lequel je suis devenue sexfriend. Je m’entends bien avec mes deux collègues mais ne cherche pas spécialement à les connaître hors contexte professionnel. Je me suis volontairement socialement isolée et Angela mon amie new yorkaise reste la seule à bien me connaître. Je suis encore très angoissée et compulsive mais je progresse. Un bracelet à breloques, sorte de grigri souvenir,m’aide beaucoup par sa présence à mon poignet. Le sentir, sous mes doigts, me permet de reprendre le contrôle de mes émotions en période de stress. Scarlett, ma petite sœur, me manque. La vie est tellement plus fade. Cette dernière n’a pas été tendre avec moi et j’espère trouver dans cette ville, qui m’a toujours faite rêver, les fondations d’un nouveau départ . Malheureusement, selon la théorie du battement d’aile du papillon, ne suis-je pas censée subir les répercussions de l’acte dont je me suis rendue coupable en décembre 2012 ? La vérité ne va-t-elle pas finir par faire surface et tout détruire. Chaque pas , chaque action a une conséquence et j’angoisse ce raz-de-marée qui pourrait submerger ma vie. Si seulement tu pouvais me répondre Bruce ou venir me sauver telle une héroïne de tes films! Alice

Je découvre Marie Vareille et ne connaissais donc rien à son style d’écriture. Ce roman est léger et agréable. Le titre, qui m’a attiré vers ce livre, laissait présager des sourires, voir des rires issus de situations rocambolesques. Il n’en n’est rien et j’en suis toutefois un peu déçue. L’intitulé ne reflète en rien ce que nous lisons par la suite. Les chaussettes orphelines sont vite oubliées. Nous sommes plutôt plongé dans le récit de la reconstruction d’une personne abimée par la vie. J’ai apprécié le léger côté spirituel du récit où est, entre autre, abordé de façon très brève le concept des âmes sœurs. Des paroles de chansons servent d’introduction à certains chapitres et je trouve dommage qu’elles n’aient pas été traduites car elles sont certainement un prélude aux mots qui suivent. Le récit, alternant passé et présent, est un peu déroutant dans un premier temps mais l’on s’y habitue. En revanche le flux en devient malheureusement trop linéaire au fil de la lecture. Il faut attendre la page 388 pour avoir une réelle nouvelle accroche. Un rebondissement, qui je dois l’avouer ,m’a pris par surprise et attiré vers la fin, poussée par une grande curiosité. Je recommande donc ce roman, en cette période estivale. Il peut faire un bon compagnon de transat et vous permettra, l’espace de quelques heures, de lire « une amie » qui a besoin de se confier sur son histoire.


Editeur : Charleston – Collection : Charleston poche – Date de parution : 27 mai 2020

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Salvation – Tome 1 écrit par Amelie C Astier

Salvation – Tome 1 écrit par Amelie C Astier

Disgrace écrit par Brittainy C Cherry

Disgrace écrit par Brittainy C Cherry

La Toute Deuxième Fois écrit par Robert Webb

La Toute Deuxième Fois écrit par Robert Webb

Pour Mara écrit Par Mary Mattews

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).