Les Frères Lehmann écrit par Stefano Massini

Les Frères Lehmann écrit par Stefano Massini

11 septembre 1844, apparition. Heyum Lehmann arrive de Rimpar, Bavière, à New-York. Il a perdu 8 kilos en 45 jours de traversée. Il fait venir ses deux frères pour travailler avec lui. 15 septembre 2008, disparition. La banque Lehman Brothers fait faillite. Elle a vendu au monde coton, charbon, café, acier, pétrole, armes, tabac, télévisions, ordinateurs et illusions, pendant plus de 150 ans. Comment passe-t-on du sens du commerce à l’insensé de la finance ? Comment des pères inventent-ils un métier qu’aucun enfant ne peut comprendre ni rêver d’exercer ? Grandeur et décadence, les Heureux et les Damnés, comment raconter ce qui est arrivé ? Non seulement par les chiffres, mais par l’esprit et la lettre ? Par le récit détaillé de l’épopée familiale, économique et biblique. Par la répétition poétique, par la litanie prophétique, par l’humour toujours. Par une histoire de l’Amérique, au galop comme un cheval fou dans les crises et les guerres fratricides. Comment prendre la suite de Yehouda Ben Tema qui écrivit dans les Maximes des Pères : « Tu auras cinquante années pour devenir sage. Tu en auras soixante pour devenir savant » ? Nous avons 1207 pages et 30 000 vers pour devenir instruits, circonspects, édifiés. Groggy. Public Adulte.

Bon, je ne vais pas vous mentir, ce livre c’est du somnifère en papier à moins d’être caler en psychologie et je ne sais quoi ! Au départ, le résumé vend du rêve, un immigré Autrichien prend le bateau pour Ellis Island New York aux Etats-Unis. Il commence son rêve Américain en ouvrant une banque qui va prospérer.

Ouais, à la limite j’insiste là-dessus, c’est beau comme histoire mais au fur et à mesure ça devient Dallas et Dynastie réunis ! Le tout en 1207 pages okayyyy ! Je ne vous raconte pas la galère, avec une mise en page comme en poésie. Merci ; mais je ne suis plus en CP, j’ai passé l’âge d’apprendre ce genre de truc.L’histoire de fond est bien attention ! Comme je l’ai dis plus haut c’est une belle histoire de rêve Américain qui devient aux fils des années une énorme entreprise bancaire (C’est là le hic !) Qu’est ce qui à pu se produire en 150 ans pour avoir été au sommet et redescendre du piédestal ? Marchand à Banquier ? Bah, vous aurez 1207 pages pour le découvrir !! Je suis vilaine je le sais !! Hihihi Non, mais sans déconner , j’adore les pavés littéraire , hein au moins j’ai pas à attendre la suite ; mais là !!? Il aurait fallu découpée l’histoire parce que c’est lourd . La plume est bien , mais c’est looooooooonnng. Bon, je m’arrête là parce que même moi ; je n’ai pas tout compris ; c’est dire !!

Allez, je vous laisse ! Sinon essayez quand même cette histoire, car même si moi je n’ai pas tout compris vous pourrez voir l’histoire sous un autre angle. Bonne chance !!

Editeur : 10/18 – Collection : Littérature étrangère – Date de parution : 13 août 2020 – 1207 pages – Traduit de l’Italien par Nathalie Bauer.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Les 5 parfums de notre histoire écrit par Laure Margerand

Les 5 parfums de notre histoire écrit par Laure Margerand

L’Italienne qui ne voulait pas fêter Noël écrit par Jérémie Lefebvre

L’Italienne qui ne voulait pas fêter Noël écrit par Jérémie Lefebvre

Se cacher pour l’hiver écrit par Sarah St Vincent

Se cacher pour l’hiver écrit par Sarah St Vincent

Okuribi : Renvoyer les morts écrit par Hiroki Takahashi

Okuribi : Renvoyer les morts écrit par Hiroki Takahashi

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).