Sonate pour Gustav écrit par Rose Tremain

Rose Tremain, célèbre romancière anglaise, a reçu les plus hautes distinctions littéraires, le prix Femina étranger, l’Orange Prize et le Whitbread Prize. Elle a été anoblie par la Reine.

Gustav, élevé par une mère aigrie et mal aimante, a grandi dans une petite bourgade suisse après la Seconde Guerre mondiale. Son père a disparu sans qu’il en connaisse les circonstances.
Anton vient, lui, d’une famille aisée de réfugiés juifs. Enfant prodige, il rêve d’une grande carrière de pianiste, mais est trop fragile émotionnellement pour accomplir son destin.
Entre ces deux jeunes garçons, pris dans leur tourmente familiale respective, vont se tisser des liens d’amitié et une complicité qui résisteront au temps, et permettront a chacun de guérir les cicatrices du coeur et de l’âme.

Ce roman subtil et pudique, parfois déchirant, sur les imperfections de la vie, est devenu un best-seller en Angleterre, avec 130 000 exemplaires vendus.

Tout d’abord je tiens à dire que j’ai vraiment apprécié cette fiction littéraire qui sort de l’ordinaire. Je découvre la plume de cette auteure britannique célèbre avec ce roman et je suis enchantée par ses beaux mots.
De ce texte ressort une mélancolie certaine et on glisse sur les phrases avec aisance et curiosité de manière presque intrigante.
Le livre commence par la rencontre entre Gustav et Anton, deux enfants touchants que tout semble opposer mais qui deviennent l’archétype parfait du célèbre dicton « tout seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin ».
Entre amitié, jalousies et difficultés familiales cette partie du livre est chargée d’émotions, de nostalgie et d’une douceur certaine.
La seconde partie s’attarde alors sur les parents de Gustav, essentiellement cette mère qu’on a parfois eu du mal à comprendre dans le début du livre, tout s’imbrique et prend alors son sens. Découvrir la Suisse à cette époque de l’Histoire en devient fascinant. Le passé laisse visiblement toujours des traces… de manière héréditaire.
Pour la dernière partie, nos deux héros ont maintenant la cinquantaine et ils recherchent une vie paisible… Malheureusement tout n’est pas si simple et on découvrira avec eux beaucoup de secrets, de non-dits, et que souvent le destin est bien surprenant.
Emprunt d’une note psyshologique puissante le récit ne laisse pas le lecteur indifférent et gravera une marque indélébile sur les coeurs sensibles.
A lire avec passion, irrémédiablement.

Editeur : JC Lattès – Date de publication : 06 juin 2018 – Format poche – 358 pages – Prix : 8,50 € – Traduit de l’Anglais (Grande-Bretagne) par Françoise du Sorbier.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Tant qu’il y aura de l’amour écrit par Sandrine Cohen

Où vivaient les gens heureux écrit par Joyce Maynard

Changer de ciel pour mieux voir les étoiles écrit par Sandra Martineau

Changer de ciel pour mieux voir les étoiles écrit par Sandra Martineau

Les Longs Silences de l’Attente écrit par Virginie Hendrickxh

Les Longs Silences de l’Attente écrit par Virginie Hendrickxh

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).