Souvenirs de Gravity Falls (2012-2016) disponible sur Disney+

Souvenirs de Gravity Falls (2012-2016) disponible sur Disney+

Souvenirs de Gravity Falls raconte les aventures des jumeaux Pines, Dipper le frère et Mabel la sœur, âgés de 12 ans et résidant en Californie, dont les plans pour l’été sont bouleversés lorsque leurs parents les envoient chez leur grand-oncle Stan à Gravity Falls, une petite ville dans l’Oregon. Oncle Stan fait visiter la « Cabane aux Mystères » à Mabel et Dipper. C’est sa maison et son lieu de travail ; un piège à touristes hors de prix où les malheureux visiteurs découvrent un musée des bizarreries facturé à prix d’or. Dipper et Mabel découvrent un journal contenant tous les mystères de cette ville. Ils s’aperçoivent vite que Gravity Falls recèle de nombreux secrets et ils vont faire équipe avec leurs nouveaux amis pour découvrir ce qui s’y passe vraiment.

Déboulant pour l’été dans leur nouveau foyer, les jumeaux déboussolés tentent de s’adapter à leur étrange environnement, et surtout à leur Oncle Stan, dont l’appétit insatiable pour l’argent le pousse à transformer chaque occasion en avantage financier. Tandis que Dipper grommelle à la pensée du travail routinier qui l’attend à la boutique d’Oncle Stan, sa sœur jumelle, à l’optimisme inébranlable, saisit sa chance pour vivre un amour d’été unique.

Souvenirs de Gravity Falls est une série d’animation en 2 saisons et 41 épisodes diffusée initialement sur Disney channel et disponible sur Disney+. Elle a été créée par Alex Hirsch qui s’est inspirée de son enfance avec sa sœur jumelle et prête sa voix en VO à l’Oncle Stan.

court métrage créé en attendant la saison 2 de la série

La série dresse le portrait d’une ribambelle de personnages hauts en couleurs habitants la ville de Gravity Falls. Dipper est un angoissé et inventif passionné par les mystères de cette ville alors que Mabel est une sorte d’explosion constante de bonne humeur et optimisme. Leur oncle, Stan, est un vieux grognon vénal qui cache aussi des secrets et emploie Mousse un grand benêt et Wendy une ado rousse de 15 ans qui ne rend pas indifférent Dipper. Les antagonistes principaux sont Gideon, un gamin médium insupportable entiché de Mabel, Pacifica une jeune fille de l’âge des jumeaux, héritière de la famille la plus riche de la ville et Bill Crypto un être mystérieux ayant la forme d’un triangle et maitrisant les illusions.

Grâce à un ton léger et un visuel coloré elle accroche les plus jeunes mais est rempli de références aux années 80/90 qui s’adressent aux adultes et un second degré ravageur. Très vite la série prend un aspect feuilletonnant car chacun des mystères de la ville est connecté l’un à l’autre jusqu’à mener à un final en 4 parties absolument épique.

court métrage créé en attendant la saison 2 de la série

Chaque épisode cache une énigme à résoudre pour le spectateur à la fin du générique et qui est un indice pour la suite ou simplement une blague en référence avec l’épisode. Ce sont toujours une série de lettres au début puis s’y ajoute avec le temps des chiffres et des symboles qui apparaissent sur la dernière image mais il faut trouver le code pour les déchiffrer celui-ci se cache à la fin du générique de début où un murmure étrange s’entend qui passé à l’envers dit «three letters back» donc « trois lettres en arrière ». Il faut donc changer les lettres en conséquences ( la lettre A devenant la D par exemple). Au long de la série de nouveaux outils pour coder  apparaissent toujours cachés par ci par là dans les épisodes. Ne pas les trouver ne gâche en rien la compréhension de la série, c’est juste un jeu qui s’est installé entre ses créateurs et ses spectateurs.
Par exemple  pour le premier épisode :

Cryptogramme: VWDQ LV QRW ZKDW KH VHHPV
Siginification : STAN IS NOT WHAT HE SEEMS
Traduction : STAN N’EST PAS CE QU’IL SEMBLE ÊTRE

Cette série a collectionné les nominations et prix tout de son long tant auprès du public qu’auprès des professionnels.

Souvenirs de Gravity Falls a été une grosse surprise dans un catalogue Disney plutôt lisse et sage de proposer cette série au ton atypique et aussi recherchée visuellement, en terme d’histoire et d’univers.
Les personnages en sont la force principale mais car ils sont servis par un scénario fouillé, bourré d’humour et d’inventivité.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

101, rue des Dalmatiens

101, rue des Dalmatiens

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).