Les Heures Heureuses réalisé par Martine Deyres

Les Heures Heureuses réalisé par Martine Deyres

Sous le régime de Vichy,  45 000 internés ont été abandonnés à la mort dans les hôpitaux psychiatriques français. Un seul lieu échappe à cette hécatombe : l’asile d’un village isolé du centre de la France.

 À Saint-Alban-sur-Limagnole, soignants, religieuses et malades œuvrent ensemble à la survie de tous pour tous. Sur fond de résistance active,  les psychiatres Francesc Tosquelles et Lucien Bonnafé font de cet hôpital un lieu central de la lutte clandestine, offrant l’asile aux réfugiés parmi lesquels le poète Paul Eluard et sa compagne Nusch.  À contre-courant de l’idéologie mortifère qui s’abat sur l’Europe,  les médecins entraînent toute une communauté dans l’élaboration d’une nouvelle conception de la psychiatrie et de l’accueil de la folie. La lutte clandestine se transforme en lutte contre toute forme d’oppression et d’enfermement et l’hôpital de Saint-Alban donne naissance au mouvement de psychothérapie institutionnelle qui révolutionne la psychiatrie après-guerre.  De nombreux médecins viennent s’y former,  parmi lesquels Jean Oury et Frantz Fanon.

Le documentaire réalisé par Martine Deyres témoigne d’un travail de recherches admirable enrichi de témoignages passionnants.

Rien que la première partie du film aurait de quoi faire un film ahurissant avec l’histoire de cet asile qui a caché artistes, réfugiés et juifs parmi les malades, où pendant que les internés sont traités humainement sans camisoles, restrictions et enfermements et que les médecins développent ce qui deviendra la psychothérapie institutionnelle, les bonnes sœurs infirmières soignent dans les combles les résistants blessés.  

La suite de l’histoire est tout aussi fascinante et documentée avec le développement d’une nouvelle approche de la psychothérapie alors que, mis en lumière, par Paul Eluard, artiste surréaliste. Les patients de l’Asile sont incités à exprimer en poèmes, écritures, sculptures, peintures leurs émotions ce qui donne naissance au mouvement de  l’Art Brut.

L’histoire qui nous est rapportée s’étale des années 40 à 70 et résonne de manière glaçante avec la situation actuelle du milieu hospitalier où les soignants au nom de décisions prises par des autorités qui ne savent pas ce que soigner veut dire ne peuvent plus créer le lien humain avec les patients et permettre en ceux en psychiatrie de s’épanouir.

« Soigner les malades sans soigner l’hôpital, c’est de la folie. » Jean Oury, médecin psychiatre.

Genre : documentaire  – Nationalité : Française – Date de sortie : 20 avril 2022 – Durée :1h17 – Distributeur : A vif cinéma

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Blue réalisé par Keith Scholey

Blue réalisé par Keith Scholey

Frida, Viva la Vida réalisé par Giovanni Trollo

Frida, Viva la Vida réalisé par Giovanni Trollo

Marcher sur l’eau réaliser par Aïssa Maïga

Marcher sur l’eau réaliser par Aïssa Maïga

Il Mio corpo réalisé par Michele Pennetta

Il Mio corpo réalisé par Michele Pennetta

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).