Tout peut changer – Et si les femmes comptaient à Hollywood ? réalisé par Tom Donahue

Tout peut changer – Et si les femmes comptaient à Hollywood ? réalisé par Tom Donahue

Tout peut changer est un documentaire qui révèle ce qui se cache derrière l’une des aberrations de l’industrie du cinéma Américain : la sous-représentation des femmes à Hollywood. Le réalisateur Tom Donahue met en avant des décennies de discrimination à l’égard des femmes derrière et devant la caméra, grâce notamment à une méthode inédite d’étude des données chiffrées, avec, à l’appui, des centaines de témoignages accablants. Plus important encore, le film cherche et propose des solutions qui vont au-delà de l’industrie du cinéma et bien au-delà des frontières américaines, à travers les témoignages de nombreuses voix d’Hollywood, dont Meryl Streep, Cate Blanchett, Natalie Portman, Reese Witherspoon, Sandra Oh, Jessica Chastain, Chloë Grace Moretz, Shonda Rhimes, ou encore, Geena Davis, également productrice exécutive du film ; pour mettre en exergue ce qui peut et doit changer.

Ce documentaire se veut comme fer de lance de la dénonciation du problème de la représentation des femmes par le biais du cinéma et de la télévision mais aussi du problème de la place des femmes dans les emplois liés à cette industrie. Dès le début nous est exposé le fait que l’on ne se focalisera que sur l’industrie Hollywood que l’on nous annonce représenter 80% de la production mondiale.

C’est faux. Si Hollywood représente sans doute 80% du box-office mondial il ne faut pas négliger le fait que partout dans le monde sont produits des films et séries et que par exemple la production indienne à Bollywood est gigantesque mais n’arrive quasiment pas en occident. Le problème évoqué dans le documentaire est important est existant partout dans le monde avec de nombreuses nuances plus ou moins dramatiques.

Dans un premier temps les témoignages de nombreuses actrices expliquant ce qu’elles ressentaient petites en voyant comment les femmes étaient représentaient sur le petit et grand écran. C’est assez accablant avec montré du doigt le rôle de la femme potiche n’existant qu’à travers l’homme et pour le servir. Et les rôles qui leur ont été proposés où les femmes sont souvent décrites dans les scripts par leurs cheveux qui semblent être leur seule élément de personnalité. Le constat sur la représentation des femmes de couleur est encore plus accablant.

Emerge alors une seconde partie évoquant la situation des femmes aux postes de réalisatrices, scénaristes. Là encore la situation est catastrophique. Alors qu’avant l’émergence du cinéma parlant de très nombreuses femmes étaient présentes à ces postes. L’intervention des financiers, hommes blancs, dans cette industrie avec l’explosion du parlant a entraîné la mise à l’écart immédiate de la quasi-totalité de toutes les femmes C’est à présent un combat de tous les instants pour que ces dernières aient droit de citer.

Cependant tout n’est pas noir et grâce au combat de ces femmes et le soutien d’hommes ayant pris conscience de la situation et du fait que chacun a le droit la possibilité de s’exprimer artistiquement quel que soit son genre et sa couleur de peau. Les choses sont en train de changer mais c’est une lutte de tous les instants. Ainsi nous est présenté l’exemple du PDG de la chaîne FX qui avait été épinglé comme ayant une représentation de femmes réalisatrices au ras des pâquerettes a décidé de réagir, prit parti pour la cause et suite à des choix radicaux révisé la totalité de ses programmes amenant plus de femmes en leur sein tant devant que derrière la caméra. Les conséquences ont été l’émergence d’un nouvel audimat et une pluie de prix aux emmy awards passant directement d’aucunes nomination à 10 et actuellement une moyenne d’une 20 nominations tous les ans.

La dernière partie du film évoque les évènements de contestations sur les droits des femmes que la nomination de Trump à la maison blanche a entraîné avec la prise de position forte qu’a eu Hollywood à son encontre et les répercussions du mouvement #metoo et la chute d’Harvey Weinstein. Dans le même temps est évoqué l’impact de la sortie en 2018 de Wonder Woman, superproduction de Warner Bros, avec une femme réalisatrice du film et une femme comme actrice principal, une première dans l’histoire du cinéma et qui a eu un succès prouvant que les femmes ont des choses à exprimer à hollywood et que le public est prêt à les suivre.

C’est un documentaire qui offre une grande richesse de témoignages. Il est un peu gâché par des ponctuations de mises en scènes de petites filles regardant des écrans un peu comme si le spectateur n’était pas capable de comprendre l’impact des propos énoncés. Ces scènes de fiction un peu mièvre amoindrissent le propos d’une importance capitale.

Malgré quelques défauts il est important de voir les témoignages que Tom Donahue a réuni sur la place des femmes à Hollywood et leur combat.

Titre original : This Changes Everything – Genre : documentaire – Nationalité : Américaine – Durée : 1h38 – Date de sortie : 19 février 2020 – Distributeur : Alba Films – Bande annonce.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Dawson City : le temps supendu réalisé par Bill Morrison

Dawson City : le temps supendu réalisé par Bill Morrison

Les saisons réalisé par Jacques Perrin et Jacques Cluzaud

Room 237 réalisé par Rodney Ascher

Room 237 réalisé par Rodney Ascher

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).