Empire of Light réalisé par Sam Mendes

Empire of Light réalisé par Sam Mendes

Hilary est responsable d’un cinéma dans une ville balnéaire anglaise et tente de préserver sa santé mentale fragile. Stephen est un nouvel employé qui n’aspire qu’à quitter cette petite ville de province où chaque jour peut vite se transformer en épreuve. En se rapprochant l’un de l’autre, ils vont apprendre à soigner leurs blessures grâce à la musique, au cinéma et au sentiment d’appartenance à un groupe…

Sam Mendes écrit et réalise Empire of Light comme il l’avait fait pour son film précédent 1917. Sont réunis devant la caméra Olvia Colman, Micheal Ward, Colin Firth, Toby Jones dans une histoire se déroulant au début des années 80.

Le film se déroule dans une petite ville du sud de l’Angleterre dans un sublime cinéma, l’Empire, de style art déco dont on sent qu’il a connu ses heures de gloire dans le passé mais périclite à présent. Un nouvel employé est embauché, Stephen, jeune noir aspirant à partir faire ses tudes mais pour le moment en recherche de petits boulots dans un Royaume Uni sous l’ère Thatcher où le chômage explose et où les blancs skinheads et autres suprématistes ont décidé que les étrangers « volaient » le travail des blancs.
Nous allons au travers de la passion qui se tisse entre Hilary et Stephen découvrir le passé de chacun, ses aspirations face une société en train de s’effondrer socialement dans une violence où le cinéma devient le lieu d’évasion de la réalité.

Tout d’abord techniquement le film une fois de plus avec Sam Mendes touche au sublime. Les couleurs, les compositions des plans caméras, la mise en scène, la lumière, les décors sont magnifiques. Ce n’est pas spectaculaire ni tape à l’œil mais juste beau. Les acteurs sont très bons portés par une Olivia Colman exceptionnelle comme à son habitude.

L’histoire manque je trouve un peu d’envergure comparé à tout ce que le film montre et hormis Hilary et Stephen les autres personnages n’ont guère le temps de briller alors que de très bons acteurs les incarnent. J’aurais aimé en savoir plus sur ces personnages dont on sent pour chacun l’ébauche de beaucoup de nuances qui ne sont qu’effleurées.
Peut-être qu’un film choral sur l’ensemble des employés de l’Empire aurait mieux correspondu au titre du film qui met en vedette le cinéma et permis d’en savoir plus sur chacun d’eux.
Mais honnêtement c’est chicaner et je suis juste beaucoup plus exigeant car Sam Mendes depuis American Beauty en 1999, puis les Noces Rebelles et Skyfall est devenu un des meilleurs réalisateurs que j’ai pu découvrir ces 20 dernières années et ce nouveau film passe après 1917 que j’ai absolument adoré.

Empire of Light est un très beau film avec des acteurs d’exception et une conclusion extrêmement touchante.

Genre : Romance, Drame – Durée : 1h59 – Date de sortie : 1er mars 2023 – Distributeur : Walt Disney Company France

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Julie (en 12 chapitres) réalisé par Joachim Trier

Julie (en 12 chapitres) réalisé par Joachim Trier

Le drame Français les trois fantastiques réalisé par Michael Dichter

The Revenant réalisé par Alejandro González Iñárritu

Toutes les Couleurs du Monde réalisé par Babatunde Apalowo

Toutes les Couleurs du Monde réalisé par Babatunde Apalowo

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).