La 29e édition du Festival international du film de Gérardmer (2022)

La 29e édition du Festival international du film de Gérardmer (2022)

L’affiche officielle de la 29e édition du Festival international du film de Gérardmer qui se déroule du 26 au 30 janvier 2022 est dévoilée le 03 novembre.

Juli Gayet à la Présidence du Jury

Choisir Julie Gayet, c’est saluer l’audace, la curiosité, le talent mais aussi la capacité à repousser les limites, vertus qui vous destinent à la présidence du Festival de Gérardmer.

Actrice, réalisatrice, productrice, metteuse en scène, théâtre, cinéma, télévision, longs-métrages, moyens métrages, courts-métrages… Ce que l’on qualifie ailleurs d’éclectisme est ici intelligence et discernement du talent, toujours en quête de dépassement.

Julie Gayet est engagée dans ses choix et dans sa volonté de justice, mais humble dans le service de son art. Avec plus de soixante-dix films en tant que comédienne, elle a côtoyé des

cinéastes de renommée : Krzysztof Kieślowski, Agnès Varda, Michel Deville, Bertrand Tavernier, Benoît Jacquot, Josée Dayan, Patrice Leconte… Elle a aussi accompagné l’essor de réalisateurs comme Sébastien Bailly, Nicolas Boukhrief, Ilan Duran Cohen, Jean-Pierre Limosin, Merzak Allouache, Xabi Molia, Mathieu Bonzon, Manon Briand ou encore Emmanuel Mouret.

Productrice, nous lui devons déjà une vingtaine de films, dont Grave de Julia Ducournau, Grand Prix du Festival de Gérardmer 2017 ou encore L’Insulte, magnifique film de Ziad Doueiri.

Julie Gayet possède l’expérience des grands jurys, au Festival de Cannes et au Festival de Deauville. En 2020, elle a elle-même créé un festival : Sœurs Jumelles – La Rencontre de la Musique et de l’Image.

Oui, Gérardmer aura bien une Présidente fantastique.

Nicholas Meyer Invité d’honneur du festival

Scénariste, romancier et réalisateur à succès, Nicholas Meyer est avant tout un homme de l’avenir conjugué au présent.

Futuriste, il fait le choix de la science-fiction dès son premier film en 1979, en s’attaquant à un genre fondateur, le voyage à remonter dans le temps, en compagnie d’une de ses figures tutélaires, H. G. Wells : C’était demain remporte de nombreux prix cette année-là, dont le Grand Prix au Festival d’Avoriaz.

Mais au-delà de la technicité du voyage, c’est sans aucun doute la force d’anticipation des mentalités qui fait la force de ce premier film, imposant avec charme et élégance une touche de

féminisme novateur pour l’époque.

« Art is a dictatorship, but without fans, there’s no Star Trek »

En 1982, c’est avec le deuxième opus de l’équipage du vaisseau spatial USS Enterprise, Star Trek II : La Colère de Khan, considéré par d’aucuns comme le meilleur Star Trek de tous les temps qu’il

impose sa légende. Là encore, au-delà des vaisseaux spatiaux et de l’utopie irénique de la saga, c’est la relation aux fans qui marque sans doute sa plus grande innovation, anticipant l’engagement

des nouveaux médias contemporains avec leurs publics.

The Day After

C’est ensuite à la télévision qu’il accomplit une nouvelle révolution : en 1983, il réalise Le Jour d’après pour le network américain ABC : ce sera le téléfilm le plus regardé à ce jour avec plus de 100 millions de téléspectateurs lors de sa première diffusion. Cette fiction, qui imagine les effets dévastateurs d’une attaque nucléaire aux États-Unis, sera nommée quatorze fois aux Emmy Awards. Le festival présentera à cette occasion le documentaire Television Event de Jeff Daniels, qui revient sur ce succès télévisuel.

En 2014, Nicholas Meyer signe Houdini, l’illusionniste, une mini-série en deux parties, adaptée de la biographie de son père Bernard C. Meyer sur le célèbre magicien, œuvre qui témoigne de son attirance ininterrompue pour le fantastique, qui semble couler dans les veines familiales.

Ses mémoires, The View from the Bridge: Memories of Star Trek and a Life in Hollywood, ont été publiées en 2009.

Le 29e Festival de Gérardmer se réjouit d’honorer cette année, en sa présence, une personnalité qui a marqué, par bien des aspects, l’univers de la science-fiction et l’imaginaire du cinéma Américain.

Edward Wrigh invité d’honneur du Festival de Gérardmer.

En sélection officielle

Ogre réalisé par Arnaud Malherbe.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg 2021

Le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg 2021

7e édition du Festival du Cinéma et Musique de Films de La Baule

7e édition du Festival du Cinéma et Musique de Films de La Baule

Festival Ojoloco (Grenoble) en ligne du 18 au 30 mai 2021

Festival Ojoloco (Grenoble) en ligne du 18 au 30 mai 2021

28e Festival international du film fantastique de Gérardmer : Edition en ligne

28e Festival international du film fantastique de Gérardmer : Edition en ligne

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).