Transformers Rise of The Beasts

Dernière diffusion télévisée : mercredi 21 février 2024 à 21h sur Canal + Box-Office.
Premier opus d’une nouvelle trilogie, Rise of The Beasts est une excellente surprise cinématographique.

Je n’avais pas spécifiquement apprécié les précédents épisodes. Il manquait de personnalité pour moi.

Oui, je sais ! La saga est du pur divertissement. En cela, elle n’a jamais menti aux spectateurs : on connaît le genre de la marchandise en entrant dans la salle de cinéma.

Néanmoins, Rise of The Beasts se détache de ses prédécesseurs en apportant de vraies et sincères émotions à son intrigue principale. Évidemment, on reste dans l’entertainment. Mais, la tension dramatique est très bien menée : la progression est fluide, sans heurt. Ça coule de source : on a une situation, puis on rencontre les personnages – certes un rien caricaturés mais les gentils sont très attachants. Et, enfin, on gagne. Le tout emballé dans des effets spéciaux réussis qui soulignent l’histoire (et non l’inverse ! Le scénario passe avant : c’est cool !). Les batailles sont aussi grandioses qu’impressionnantes.

Bref, c’est réussi !

Au cinéma le 07 juin 2023 – 2h.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Top Gun : Maverick réalisé par Joseph Kosinski

Top Gun : Maverick réalisé par Joseph Kosinski

The Door réalisé par Johannes Roberts

The Door réalisé par Johannes Roberts

Avatar la voie de l’eau réalisé par James Cameron

Avatar la voie de l’eau réalisé par James Cameron

Les 7 Samouraïs réalisé par Akira Kurosawa

Les 7 Samouraïs réalisé par Akira Kurosawa

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).