In Fabric réalisé par Peter Strickland

In Fabric réalisé par Peter Strickland

In Fabric réalisé par Peter Strickland est certainement l’un des films horrifiques les plus étranges que je n’ai jamais vu.

Pendant les soldes hivernales. La boutique de prêt-à-porter Dentley & Soper’s, son petit personnel versé dans les cérémonies occultes, ses commerciaux aux sourires carnassiers. Sa robe rouge, superbe, et aussi maudite qu’une maison bâtie sur un cimetière indien. De corps en corps, le morceau de tissu torture ses différent(e)s propriétaires avec un certain raffinement dans la cruauté.

ce film, qui s’inspire nettement du genre (principalement Italien à la frontière du cinéma policier, du cinéma d’horreur et de l’érotisme qui a connu son heure de gloire dans les années 1960 à 1980) giolli (notamment Suspiria de Dario Argento (1977) qui a connu un remake en 2018) mais aussi de Rubber de Quentin Dupieux (l’histoire délirante du roue tueuse), est une critique monumentale de notre société de sur consommation et du culte du corps. In Fabric réalisé par Peter Stricklandet est mystique. Les images sont étrangement montées. La bande son est délirante. Ce métrage est à la fois repoussant est attrayant pour toutes ces raisons.

Bref, on tient l’étrangeté cinématographique 2019.

J’ai pu renoncontrer le réalisateur Britanique Peter Strickland, lors de son passage à Paris pour la promotion du film. Cet entretien était passionnant. Néanmoins, il y a eu comme un soucis de compréhension. Ce n’est pas la langue : je m’exprime plutôt correctement en Anglais. Mais, entre les intentions du cinéaste et ce que j’ai compris du film, il y a une marge. Pour moi, ce film est un giallo. Pour lui, c’est un hommage. Car le genre est beaucoup plus violent que son film. Ce qui n’est pas faux, quand j’y pense. Et puis, l’érotisme est moins présent dans In Fabric que dans un film de Dario Argento, par exemple. In Fabric est plus fantastique que horrifique (le genre général des gialli). Pour moi, il s’agit d’une critique de la société de consomation. Lui évoque la solitude d’une mère célibataire sui souhaite juste retrouver un compagnon. Il exprime d’ailleurs clairement sa compréhension et sa tendresse face à cette femme très seule et isolée. Je vois parfaitement son message.

Genre : horreur – Nationalité : Britannique – Date de sortie : 20 novembre 2019 – Durée : 1h58 – Interdit au moins de 12 ans – Avec Marianne Jean-Baptiste, Gwendoline Christie et Fatma Mohamed – Interdit aux moins de 12 ans – Distributeur : Tamasa Distribution.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Smile écrit et réalisé par Parker Finn

Smile écrit et réalisé par Parker Finn

The Retaliators réalisé par Samuel Gonzales

Esther 2 : Les Origines réalisé par William Brent Bell

Esther 2 : Les Origines réalisé par William Brent Bell

La Proie du Diable réalisé par Daniel Stamm

La Proie du Diable réalisé par Daniel Stamm

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).