Auguste Herbin au Musée de Montmartre à Paris

Du 15 mars au 15 septembre 2024.

Auguste Herbin, né le 29 avril 1882 à Quiévy (Nord) et mort le 31 janvier 1960 à Paris, est un théoricien autant qu’un praticien de l’abstraction, « cette immense mouvance qui ne cesse de nourrir l’art et qui trouva chez les abstracteurs zurichois une première levée ».

Il vécut 18 ans au Bateau-Lavoir et a participé activement à toutes les ruptures créatives du 20e siècle.

Le musée de Montmartre est le premier musée Parisien à consacrer une rétrospective au peintre, dans la ville où il a créé toute sa vie. Elle retrace les sept périodes de création du peintre : postimpressionnisme, fauvisme, cubisme, objets monumentaux, nouvelle figuration, première et seconde abstraction.

Animé par la conscience de l’absolu, Auguste Herbin laisse une œuvre multiple, originale et singulière, injustement méconnue du grand public. Cette exhibition propose de retracer chaque période créatrice du peintre dont l’œuvre illustre l’histoire de l’art moderne. Repéré par les plus grands marchands du 20e siècle, il fait partie des premiers peintres fauves et connait dès 1913 une carrière internationale remarquée par la critique Française et étrangère.


Une exposition très intéressante qui propose toute l’étendue de l’artiste peintre. Je trouve très impressionnant de passer d’un genre à l’autre. Cette capacité est assez rare.

Le travail d’Augustin Herbin est absolument magnifique.

Musée Montmartre : 12 rue Cortot 75018 Paris – www.museedeMontmartre.fr – Ouvert tous les jours de 10h à 19h.


Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Saison photo 2024 à l’Abbaye Royale de l’Epau, près du Mans.

Saison photo 2024 à l’Abbaye Royale de l’Epau, près du Mans.

Robert Capa, Icônes dans la galerie des Maîtres des Franciscaines à Deauville (Normandie)

Planète(s) Decouflé au Centre national du costume et de la scène à Moulins dans l’Allier

Marathon, la course du messager au Musée de la Poste (Paris)

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).