La Chine des porcelaines du 9e au 18e siècle au musée Guimet à Paris

La Chine des porcelaines du 9e au 18e siècle au musée Guimet à Paris

Pensée comme une expérience immersive à la croisée de la visite guidée et du voyage, l’exposition « La Chine des porcelaines du 9e au 18e siècle » est l’occasion de découvrir une partie de l’exceptionnelle richesse des collections du musée, et de parcourir près d’un millénaire d’évolutions techniques et stylistiques. Un écrin digital pour une sélection inédite d’une quarantaine de pièces de porcelaines emblématiques, issue des collections du musée, et présentée pour la première fois dans un univers 3D.

Finesse, transparence, blancheur, forme, virtuosité technique, symboliques des motifs, réminiscences du passé, détails subtils inlassablement admirés… Le matériau est au cœur même de l’exposition. La porcelaine est ressentie dans tous les aspects de la visite, de la texture des supports, à la douce luminosité éclairant l’espace en passant par la translucidité des cartels.

Pour cette exposition virtuelle, dont la réalisation a été confiée à la société Art+Spaces by Le Socle, un espace a été créé qui s’inspire du rez-de-chaussée du musée, tout en le transformant et en lui donnant de nouveaux usages.

Oubliées les vitrines et les barrières, le visiteur jouit d’une proximité inédite avec les œuvres qu’il peut manipuler à 360 degrés et ainsi en admirer la réflexion de la lumière sur les surfaces, obtenue grâce à une photogrammétrie précise (technique de numérisation à partir d’une multitude de photos haute définition).

La pluie, le vent, la neige, se matérialisent également sous les yeux du visiteur, grâce à l’usage de la 3D en temps réel, la luminosité change selon l’heure, le son est spatialisé et la météo parisienne s’invite à l’extérieur de la salle d’exposition.

L’immersion continue avec un parterre de fleurs jaillissant du sol, un paysage des plaines de Chine et un temple mystique où rôde un dragon, ce sont ainsi trois scènes fantastiques, originales, entièrement imaginées et conçues qui s’animent lors de la visite. Inspirées par les décors des œuvres, elles proposent une visualisation de l’esthétique des porcelaines et la possibilité d’entrer dans leurs univers.

Comme lors d’une sortie au musée, le visiteur peut déambuler librement à travers l’exposition et s’arrêter sur les œuvres de son choix ou s’il le souhaite être guidé par une visite audio, en version française ou anglaise.

Sous le commissariat de Claire Déléry, conservatrice au Musée national des arts asiatiques – Guimet, cette nouvelle exposition virtuelle est minutieusement conçue afin de recréer au plus près les sensations d’une visite physique, démontrant la valeur ajoutée du numérique dans la présentation des œuvres au public grâce à la multidisciplinarité et la richesse de l’expérience.

1800 m2 reconstitués – 36 œuvres numérisées – 3 scènes originales 3D

Musée national des arts asiatiques – Guimet 6, place d’Iéna, 75116 Paris

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Raymond Depardon / Kamel Daoud. Son œil dans ma main. Algérie 1961-2019 à l’Institut du Monde Arabe (Paris) – Prolongations

Raymond Depardon / Kamel Daoud. Son œil dans ma main. Algérie 1961-2019 à l’Institut du Monde Arabe (Paris) – Prolongations

Phylloxéra : une épopée scientifique et humaine ! Une exposition, deux musées dans la ville de Cognac (Charente)

Phylloxéra : une épopée scientifique et humaine ! Une exposition, deux musées dans la ville de Cognac (Charente)

Débordements. Pablo Reinoso au Château de Chambord

Débordements. Pablo Reinoso au Château de Chambord

Pharaons des deux Terres : L’épopée africaine des rois de Napata au Musée du Louvre à Paris

Pharaons des deux Terres : L’épopée africaine des rois de Napata au Musée du Louvre à Paris

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).