Œuvres Japonaises du Château de Fontainebleau : une exposition entre art et diplomatie !

Œuvres Japonaises du Château de Fontainebleau : une exposition entre art et diplomatie !

Art et diplomatie. Les œuvres Japonaises du Château de Fontainebleau (1862-1864) est le fruit d’un travail de recherche inédit mené par une équipe de chercheurs et de conservateurs Français et Japonais.

Un temps exposé et admiré, cet ensemble d’œuvres d’art regagna les réserves du Château et y fut progressivement oublié… L’exposition sera une magnifique occasion de les redécouvrir !

Les ambassades japonaises itinérantes de 1862 et 1864 avaient pour ambition de sonder les intentions des gouvernements européens et de tenter de renégocier les traités dits inégaux qui venaient d’être signés suite à l’ouverture forcée du Japon par le Commodore Perry en 1854.

Le Japon, par son inscription dans le monde sinisé, avait une grande expérience de l’art d’offrir des cadeaux. C’est donc en s’appuyant sur cette tradition qu’il envoie en France des peintures, des objets en laque et dans d’autres matières.

Ouverte tous les jours sauf le mardi de 9h30 à 18h – Du 04 juin au 20 septembre 2021.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Les carnets de Daniel Nadaud, les dessous de la Gricole, exposition à la BNF (Paris)

Les carnets de Daniel Nadaud, les dessous de la Gricole, exposition à la BNF (Paris)

Les Choses : une histoire de la nature morte au Musée du Louvre à Paris

Décorations présidentielles et diplomatie au musée de la Légion d’Honneur à Paris

Le Voyage en Train au Musée des Beaux Arts de Nantes

Le Voyage en Train au Musée des Beaux Arts de Nantes

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).