Tolkien, voyage en Terre du Milieu  à la BnF (Paris)

Tolkien, voyage en Terre du Milieu à la BnF (Paris)

« Au fond d’un trou vivait un hobbit. »

Lorsqu’en 1937 J.R.R. Tolkien, brillant professeur d’Oxford, publie Le Hobbit, il est loin d’imaginer que l’ensemble de ses récits fera de lui l’une des figures littéraires les plus importantes du 20e siècle. Dévoilant à la fois l’homme et son œuvre, l’exposition de la Bibliothèque nationale de France, la plus grande jamais réalisée sur le sujet, réunira quelque 300 pièces exceptionnelles sur plus de 1000 m2.

Conçu comme un voyage en Terre du Milieu, cet événement permet au public d’appréhender le monde imaginaire forgé par l’auteur du Seigneur des Anneaux, ses paysages, ses peuples et leurs langues, toutes inventées par celui qui fut professeur de langues et littératures médiévales à Oxford.

Pour la première fois en France sont présentés de nombreux manuscrits et dessins originaux de J.R.R. Tolkien. L’occasion de découvrir ou redécouvrir les œuvres littéraires, connues et moins connues, qui retracent l’histoire de la Terre du Milieu.

Parallèlement, une sélection de pièces d’exception issues pour la plupart des collections de la BnF fourni un contexte pour cette création artistique et littéraire. Ecrivain, philologue et universitaire, J.R.R. Tolkien a construit, à travers ses nombreux récits, ce qui ressemble à une mythologie moderne, avec ses héros, ses peuples, sa géographie, son architecture, ses arts et son histoire. Elle s’incarne dans une multiplicité de langues et une cartographie imaginaire – matrices de son univers.

Tolkien a ainsi cherché un moyen de parler du monde réel, en s’affranchissant du cadre de nos perceptions habituelles.

L’exposition de la BnF est conçue comme une invitation au voyage, au cœur de la géographie imaginaire de Tolkien.

L’exhibition est gigantesque. Les objets montrés (tableaux, premières éditions reliées, graphiques et chronologie d’origine, reproductions d’armes, etc.) sont d’une valeur historique et littéraire incontestable. Je n’ose même pas imaginer la valeur pécuniaire de l’ensemble ! Le tout est complété par des vidéos, des panneaux explicatifs, des cartes géographiques ou des dessins complémentaires. La scénographie est très intelligente : elle nous donne l’impression de nous perdre en Terre du Milieu ou en Pays de Mordor. Les thèmes abordés sont multiples (l’Angleterre Idéalisée, la Religion, l’ouverture d’esprit, la définition du Mal, qui était Tolkien comme père, écrivain et professeur, etc.) et parfaitement abordés.

Du 22 octobre 2019 au 16 février 2020 – Galeries 1 & 2 BnF I François-Mitterrand Quai François-Mauriac, 75013 Paris – Du mardi au dimanche, de 10h à 19h – Nocturne le jeudi de 10h à 21h – Fermeture les lundis et jours fériés – Plein tarif : 11 € – Tarif réduit : 9 € – Gratuit avec les Pass BnF Lecture/Culture (15 € / an) ou Recherche.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Saison photo 2024 à l’Abbaye Royale de l’Epau, près du Mans.

Saison photo 2024 à l’Abbaye Royale de l’Epau, près du Mans.

Robert Capa, Icônes dans la galerie des Maîtres des Franciscaines à Deauville (Normandie)

Planète(s) Decouflé au Centre national du costume et de la scène à Moulins dans l’Allier

Marathon, la course du messager au Musée de la Poste (Paris)

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).