Press Reset, Désastres et reconstruction dans le milieu du jeu vido écrit par Jason Schreier

Press Reset, Désastres et reconstruction dans le milieu du jeu vido écrit par Jason Schreier

L’auteur à succès de l’essai Du sang, des larmes et des pixels nous dévoile de nouvelles coulisses de l’industrie du jeu vidéo : comment certains des studios les plus célèbres de la dernière décennie se sont effondrés – et les histoires, à la fois triomphantes et tragiques, de ce qui s’est passé ensuite. Dans ce nouvel ouvrage documenté, Jason Schreier porte son regard d’enquêteur sur la volatilité de l’industrie des jeux vidéo et sur la résilience des personnes qui y travaillent.

Le commerce des jeux vidéo est une industrie de prestige opaque. S’appuyant sur des dizaines d’entretiens de première main qui couvrent le développement de jeux phares – Bioshock Infinite, Epic Mickey, Dead Space, etc. – jusqu’à la fermeture marquante des studios qui les ont créés. Les entretiens de Schreier portent également sur les rachats hostiles, les patrons abusifs, les drames d’entreprise, les chèques sans provision et certains faits marquants de l’industrie. Sans langue de bois, il questionne le fait qu’il est devenu extrêmement difficile de gagner sa vie de manière stable, dans une industrie pourtant plus prospère que jamais. Le secteur peut-il encore changer, avant qu’il ne soit trop tard ?

L’entretien d’ouverture de Press Reset nous présente un créateur de jeu vidéo passionné qui au sein de Disney va se retrouver face à son nouveau chef balançant au débotté un « Je n’aime pas les jeux.» en guise de présentation quand il arrive à la tête du département jeu vidéo.. Et c’est peut être l’un des meilleurs aperçu des témoignages réunis par Jason Schreier.

Une succession de créatifs plus ou moins chaotiques dans leurs approches artistiques littéralement écrasé et brisé par des studios de productions de plus en plus cyclopéens et cyniques, préférant l’argent et la rentabilité à la créativité et le respect des clients. On comprend très vite que le respect des artistes du milieu vidéoludique n’est même pas sur la table tant en face les producteurs sont cupides et cyniques.

Les chapitres se suivent et se ressemblent et on évoque l’envers du décor de la genèse de grands studios et gros jeux vidéos. (Bioshock par exemple).

Pourtant c’est aussi une succession de portraits d’artistes qui croient réellement à ce qu’ils font et veulent faire plaisir à leurs joueurs. Ils essayent de se battre et remportent quelques victoires mais cela se fait dans la douleur et ils en paient le prix tant en terme de santé que financièrement parlant.

Press Reset c’est l’occasion pour les joueurs de jeux vidéos de découvrir ce qu’il en coûte pour qu’un jeu sorte et ne soit pas qu’un énième clone commercial.  La leçon que nous enseigne la succession de portraits de Jason Schreier pourrait être déprimante mais au final elle nous montre aussi que certains se battent vraiment pour que la créativité persiste dans un business qui pèse de milliards.

Editeur : Mana Books Date de parution : 03/03/22

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Black Flies écrit par Shannon Burke

Dictionnaire insolite de l’Irlande écrit par Alain Pozzuoli

Sept démons écrit par Aidan Truhen

L’affaire du Golden State Killer écrit par William Thorp

L’affaire du Golden State Killer écrit par William Thorp

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).