La saga des Westcott – Tome 1 : Celui qui m’aimera écrit par Mary Baloch

C’est un coup de tonnerre qui vient d’ébranler la famille Westcott : feu le comte était bigame, ce qui annule son mariage officiel. Et Anna, sa fille aînée qui végétait dans un orphelinat et que tout le monde prenait pour une obscure bâtarde, devient lady Anastasia Wescott, l’unique héritière d’une fortune colossale ! Évidemment, elle n’est pas taillée pour le rôle. Il faut l’aider, décide Avery, duc de Netherby dont la légendaire froideur va très vite fondre lorsqu’il entreprend de transformer Anna…

Ennuyeux…

Pourquoi nous épater avec un résumé aguicheur pour au final nous décevoir avec une histoire sans queue ni tête?

À la lecture du résumé, je me suis laissé à penser que je passerais un super moment… Une sauvageonne promue au rang d’héritière? Que de bons moments en perspectif… sauf que c’était tout le contraire.

Tout d’abord, il a fallu que je me retrouve dans la longue généalogie de la famille Westcott. Il y a trop de personnages dans ce roman. On s’y perd. Certes c’est le premier tome d’une saga et un décor doit être planté mais tout ce déballage dès le début tue le suspense et surtout décourage les lecteurs à continuer la saga.

Puis l’histoire peine à démarrer. Les personnages principaux sont sans caractère et assez – disent le mot – insipides. J’ai peiné à finir ce roman. Je n’aurais pas eu à la chronique, je pense que je ne l’aurais pas fini.

Edition: J’ai lu – Date de parution : 29 août 2018 – 544 pages – Prix : 7,95 € – Acheter sur J’ai Lu Pour Elle.com

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Les Amants de Londres – Tome 2 : Le pardon écrit par Lorraine Heath

Les Amants de Londres – Tome 2 : Le pardon écrit par Lorraine Heath

Désir interdit – Tome 1 : Provocation écrit par Joanna Chambers

Le dragon noir écrit par Penelope Williamson

Le dragon noir écrit par Penelope Williamson

Mérovingiens, les royaumes naissent de l’ombre écrit par Patrick McSpare

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).