Le thriller Japonais La Maison Noire écrit par Yûsuke Kishi

Né en 1959 à Osaka, Yûsuke Kishi est membre de l’association Mystery Writers of Japan. Après avoir travaillé plusieurs années dans une compagnie d’assurances, il s’est lancé dans l’écriture. Ses romans sont tous des best-sellers, régulièrement adaptés en mangas ou en films. Son premier roman publié en France, La Leçon du mal, avait déjà été adapté en manga chez Kana, et a fait l’événement de la rentrée littéraire 2022. La Maison noire est son deuxième roman à paraître chez Belfond.

Dans le cabinet d’assurances où il travaille, Shinji Wakatsuki fait figure d’employé modèle. Méticuleux, rigoureux, il traque sans relâche les incohérences dans les avis de décès. Car Wakatsuki le sait : nombre d’assurés sont prêts à faire de fausses déclarations pour obtenir un dédommagement.

Jusqu’au jour où un certain Komoda le sollicite pour un constat dans sa maison.

Sur place, le choc. Le corps d’un enfant de douze ans se balance au bout d’une corde. Suicide ? L’instinct de Wakatsuki lui dicte qu’il s’est passé autre chose dans cette demeure lugubre où flotte l’odeur de la mort.

Wakatsuki n’a jamais laissé un dossier sans réponse. Mais celui-ci pourrait bien le mener aux confins de la noirceur de l’âme humaine…

J’ai adoré ce polar tirant sur l’horrifique. D’abord parce que le personnage principal est bien construit : il est si têtu qu’il offre au lectorat toutes les réponses au terme d’une enquête haletante.

Belfond, en librairie le 01 février 2024, 22 €, 304 pages, traduit du Japonais par Diane Durocher.

Autres articles qui peuvent vous intéresser…

Projet Iceworm écrit par Simon Mockler

L’affaire Emmett Till écrit par J.M. Pottier

Sable Noir écrit par Cristina Cassar Scalia

Obsolète écrit par Sophie Loubière

Derniers articles

Catégories

Archives

Droits d’utilisation

Les traductions et articles dont nous sommes les auteur(e)s sont sous Licence Creative Commons 2.0 (Paternité – Pas d’utilisation commerciale – Pas de modification). Nos traductions et articles relèvent du droit d’auteur (article L.111-1 du CPI). En cas de reproduction totale ou partielle, merci de nous créditer en source (article L122-5 du CPI). Les infractions aux droits d’auteur sont sanctionnées pénalement (art L.335-1 à L.335-10 du CPI).